En ce moment : FAIS-MOI PENSER - TOM FRAGER Ecouter la radio

Caen. Karl Borsberg, ou l'homme qui voulait créer son cirque

Cirque. C'est à l'âge de 6 ans en assistant à un spectacle de cirque, que le Caennais Karl Borsberg a eu envie de créer le sien.

Caen. Karl Borsberg, ou l'homme qui voulait créer son cirque
Karl Borsberg, sous le chapiteau qui accueille son spectacle conçu pour la période des fêtes de fin d'année.  

Gruss, Bouglione, Medrano… Les familles du cirque sont bien connues, et pour cause, elles entretiennent l'histoire depuis des générations. Karl Borsberg, lui, n'a jamais grandi dans ce milieu. Pas de jongleurs, de clowns, ni d'acrobates dans sa famille. "Je suis tombé amoureux du cirque quand j'avais 6 ans, en allant voir un spectacle avec l'école. Je me rappelle très bien des odeurs de pop-corn et de sciure", confie le quadragénaire. Ce dernier ne rêve pas de faire des numéros sous un chapiteau, mais plutôt "d'organiser, mettre en place, etc.". À partir de ce moment-là, le garçon né à Caen ne démord pas de sa passion : "J'ai toujours dit qu'un jour ou l'autre, j'aurais mon cirque."

La famille Gruss

C'est chose faite. Depuis bientôt 15 ans, Karl Borsberg présente un spectacle au public lors des fêtes de fin d'année. "J'ai commencé par monter un cirque pédagogique. On se déplaçait pour donner des cours aux enfants avant une représentation à la fin de la semaine, mais les spectacles professionnels commençaient à me manquer." Pour pouvoir monter son propre cirque et réaliser ses spectacles, le passionné a dû se faire accepter dans le milieu. "Ce n'est pas évident quand on n'a pas grandi là-dedans, mais très tôt, mes parents m'ont permis de rejoindre ce monde." A l'âge de 14 ans, celui qui "n'était pas scolaire" rejoint un cirque où il avait créé des liens : "Au début, je faisais tout : affichage, montage, démontage, garçon de piste…" La rencontre avec la famille Gruss va le propulser sur la scène. "J'ai toujours aimé les animaux", raconte-t-il. En 2000, le mari de Christiane Gruss le faisait répéter avec des chevaux "pour apprendre les bases de l'éducation équestre". Un domaine qui a particulièrement plu au jeune homme qu'il était : "Un jour, dans le spectacle pour lequel je travaillais, l'artiste qui devait se produire avec ses chevaux ne pouvait plus travailler à cause d'un animal malade. Le mari de Christiane Gruss m'a dit : 'Allez, c'est à toi', et je suis rentré sur la piste", se remémore Karl Borsberg. Il a ensuite continué cette discipline jusqu'à mettre ses chevaux en retraite.

Après avoir été M. Loyal un temps, le circassien a décidé de se retirer de la piste pour rester en coulisses. Maintenant, tout le monde met la main à la pâte dans la famille Borsberg : oncle, tante, père, mère. "On a fait l'inverse des familles de cirque traditionnelles", sourit-il. À bord de sa caravane où il vit à l'année, Karl Borsberg est heureux d'avoir "bouclé la boucle. Ma première rencontre avec le cirque s'est faite au parc des expositions de Caen et désormais, c'est l'endroit où l'on fait notre spectacle."

Pratique. Du 4 décembre 2021 au 9 janvier 2022 au parc des expositions de Caen.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Karl Borsberg, ou l'homme qui voulait créer son cirque