En ce moment : FINGERTIPS - TOM GREGORY Ecouter la radio

Allocution d'Emmanuel Macron. Vaccination, réforme de l'assurance chômage, nucléaire… Ce qu'il faut retenir

Santé. Mardi 9 novembre à 20 h, Emmanuel Macron a pris la parole pour la 9e fois depuis le début de la crise sanitaire. Une allocution qui lui a permis de faire le point sur la crise sanitaire tout en posant des jalons pour la suite.

Allocution d'Emmanuel Macron. Vaccination, réforme de l'assurance chômage, nucléaire… Ce qu'il faut retenir
Emmanuel Macron s'est adressé aux Français à 20h. - Capture d'écran

Le président de la République Emmanuel Macron s'est adressé aux Français, mardi 9 novembre à 20  h à la télévision. Son allocution dédiée, à la crise sanitaire, avait surtout des allures de défense du bilan de son quinquennat et d'un premier pas vers la campagne pour sa réélection.

Une troisième dose obligatoire pour le pass sanitaire des plus de 65 ans

Sur la crise sanitaire, le président a été clair : "Il nous faudra vivre avec le virus et ses variantes tant que la population mondiale dans son ensemble ne sera pas immunisée", rappelant que le taux d'incidence a augmenté de 40  % en une semaine dans le pays. Il invite les six millions de personnes qui n'ont reçu aucune dose de vaccin à le faire. "Être libre implique d'être responsable", estime-t-il.

Pour les plus fragiles, et en particulier les plus de 65 ans, il faut "accélérer la campagne de rappel". À partir du 15 décembre, cette population devra justifier d'une troisième dose de vaccin pour prolonger la validité de son pass sanitaire.

Les études montent que l'immunité baisse, six mois après la vaccination. Le président a donc annoncé le lancement, dès décembre, d'une campagne de rappel pour les 50, 64 ans.

Enfin, Emmanuel Macron a précisé que les contrôles pour l'application du pass sanitaire seront renforcés. Il précise qu'il y aura une nouvelle arme contre le virus "dès la fin de l'année" avec "l'arrivée des premiers traitements réellement efficaces contre les formes graves".

Économie : objectif plein emploi

Sur le plan économique, le chef de l'État a longtemps défendu sa stratégie du « quoi qu'il en coûte » , notamment que les prêts garantis par l'État ont été prolongés jusqu'en juin 2022. Sur les 19 milliards d' euros du Ségur de la santé, il estime "que jamais depuis l'invention de la sécurité sociale nous n'avions autant investi dans la santé".

Défendant son bilan, il indique que la croissance en France dépasse les 6 % et que l'Hexagone "est en tête des grandes économies européennes [...] et crée des emplois comme jamais". Affichant déjà ses ambitions, Emmanuel Macron a indiqué viser le plein-emploi pour la suite en entraînant notamment une "indispensable réforme de l'assurance-chômage". Dès le mois de décembre, "il faudra travailler au moins 6 mois dans les deux dernières années pour être indemnisé" , au lieu de quatre.

En revanche, pas question de reprendre la réforme des retraites car "les conditions ne sont pas réunies".

De nouveaux réacteurs nucléaires à venir

Enfin, Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité de maintenir l'indépendance énergétique de la France, alors que les coûts des énergies fossiles et de l'explosion de l'électricité.

Il a annoncé vouloir "relancer la construction de réacteurs nucléaires" tout en "développer[ant] les énergies renouvelables".

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Allocution d'Emmanuel Macron. Vaccination, réforme de l'assurance chômage, nucléaire… Ce qu'il faut retenir