En ce moment : PIGALLE - MAAX Ecouter la radio

Alençon. Interpellé avec 9 kg de cannabis, il se défend : "C'était du CBD"

Tribunal. Arrêté avec ce qu'il pensait être du CBD, Abdeladim Qassid a comparu devant le tribunal correctionnel d'Alençon le 5 novembre.

Alençon. Interpellé avec 9 kg de cannabis, il se défend :
Le prévenu a été condamné à quatre ans d'emprisonnement, pour détention et transport non autorisé de stupéfiants.

Au moment de la délibération vendredi 5 novembre, le prévenu pose un regard sur sa femme et lui lance un dernier baiser avec la main, depuis le box des prévenus. Elle est seule au fond de la salle d'audience du tribunal correctionnel d'Alençon. Les mains jointes, elle attend le délibéré. La sonnerie retentit, les magistrats s'installent et la présidente annonce la peine. Abdeladim Qassid est condamné à quatre ans d'emprisonnement pour détention et transport non autorisé de stupéfiants. Ses explications n'auront pas convaincu les juges.

"Je ne savais pas"

Dans la soirée du mardi 28 septembre, Abdeladim Qassid est au volant d'une Polo, dans le quartier de Courteille, à Alençon. Une voiture arrive derrière lui. C'est la police. Voulant procéder à un contrôle, les forces de l'ordre baissent le pare-soleil sur lequel il est écrit "Police". Bras croisés, col roulé noir et barbe soignée, le prévenu explique aux juges qu'il a "pris peur". "Je ne savais pas que c'était la police. Je pensais que c'était des personnes mal intentionnées." Ce soir-là, il accélère et grille un feu rouge. Les policiers activent aussitôt le gyrophare et une course-poursuite commence. Mais le fuyard s'enfonce dans un cul-de-sac et est contraint de s'arrêter. Neuf secondes après, la voiture des forces de l'ordre le rattrape. Abdeladim Qassid est interpellé.

9 kg de cannabis

Les policiers, qui affirment avoir vu sortir deux autres personnes du véhicule et s'enfuir, tombent sur un sac Kipsta bleu. À l'intérieur, ils découvrent 9,380 kg de cannabis. "C'est du CBD !", a tenté d'expliquer Abdeladim Qassid. Après avoir envoyé un échantillon à un laboratoire, les experts sont unanimes. "Il n'y a aucun doute qu'il s'agisse de cannabis et non de CBD." L'analyse indique un taux de THC à 19 %. Les magistrats s'interrogent sur ses motivations. "Pourquoi avoir pris la fuite si vous étiez en détention de CBD, c'est pourtant légal ?" Pour sa défense, le prévenu explique ne "pas savoir" quelle quantité de CBD il est possible de transporter. "Je pensais être limité, comme pour le tabac et l'alcool." Lorsque les juges lui demandent ce qu'il comptait faire de cette marchandise et où il l'avait eue, Abdeladim Qassid répond : "Je ne peux pas vous répondre." Un droit de garder le silence qui a "irrité" le parquet, selon l'avocate du prévenu Maître Barakat. "C'est une procédure avec beaucoup de zones d'ombre. Il dit qu'il a peur, mais quand on n'a rien se reprocher, on n'a pas peur pour sa vie. Bien sûr que c'était des stupéfiants et il savait parfaitement qu'il s'agissait de cannabis", a indiqué la procureure, quelques secondes avant le délibéré.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Alençon. Interpellé avec 9 kg de cannabis, il se défend : "C'était du CBD"