En ce moment : TADADA TUTUTU - SHY'M Ecouter la radio

Ussy. Frères ennemis du village, une vie de famille en lambeaux

Faits Divers. C'est l'histoire d'un "héritage" qui tourne mal et finit au tribunal. Au village, deux frères ennemis et une vie de famille déchirée.

Ussy. Frères ennemis du village, une vie de famille en lambeaux
C'est dans la région d'Ussy, une petite commune située entre Caen et Falaise, que s'est nouée cette étrange histoire familiale jugée la semaine dernière devant le tribunal correctionnel de Caen.

Il se prend la tête à deux mains, c'est un homme trapu, la soixantaine, habillé de bleu, des chaussettes rayées aux pieds. Parfois, il se met à pleurer, mais cela ne dure jamais longtemps.

L'homme qu'on retrouve ainsi à la barre du tribunal, fils d'agriculteurs aujourd'hui décédés, est au cœur d'un tourment familial qui prend l'allure d'un vrai cauchemar, doublé d'un imbroglio judiciaire. Il est accusé de pourrir la vie de famille de son frère depuis des années : harcèlement à répétition, menaces de mort et coups de bâtons. "Une histoire familiale qui dérape", dit l'entourage.

Dans la salle d'audience du tribunal qui juge cette bien curieuse histoire, pas un chat, sauf les protagonistes qui ne s'adressent plus la parole depuis longtemps. Ils sont pourtant de la même famille. Olivier doit donc répondre de faits de violences et de menaces de mort à l'encontre de son propre frère, Thierry, et de sa belle-sœur Catherine, de son neveu Alexandre, et de ses nièces, Anaïs et Anne-Sophie. Cette famille n'en peut plus : elle a décidé de porter plainte contre ce beau-frère et oncle menaçant. Thierry, 63 ans, le frère de l'accusé, n'a pas souhaité assister à l'audience. "Il est encore sous le choc ", dit sa femme emmitouflée dans sa doudoune bleu nuit. Elle est venue accompagnée d'Anaïs, 27 ans, la plus jeune de ses filles.

Planqué derrière le tas de fumier,
il tend un guet-apens à son frère !

Thierry et son frère Olivier se disputent l'héritage laissé par leurs parents. On parle d'une somme de près d'un million d'euros qu'aurait perçue l'accusé, au détriment de son frère. Il aurait touché l'argent après avoir vendu des terres familiales pour en faire des lotissements, a aussi perçu l'assurance-vie de sa mère, une très belle somme.

Cette histoire aurait pu se régler par une médiation, mais c'est trop tard : l'engrenage est tel qu'il est impossible, aujourd'hui, de faire machine arrière : les deux frères sont fâchés pour la vie.

Thierry accuse Olivier d'avoir dépouillé sa mère qui souffrait de la maladie à corps de Lewy, un mal neurologique proche de la maladie d'Alzheimer. Olivier dit qu'il a passé toute sa vie aux côtés de ses parents agriculteurs, ne les a jamais laissés. Il est en mal de reconnaissance. Son frère, lui, a quitté la ferme à 19 ans.

Olivier ne supporte pas qu'on l'accuse : le 17 février dernier, il s'en prend physiquement à son frère, lui tend un guet-apens, "planqué derrière un tas de fumier". C'est Catherine qui raconte : "Mon mari était en train de faire sa promenade quand son frère l'a attaqué par surprise. Il lui a pris ses bâtons de marche pour le frapper. Il avait la tête en sang. Depuis, il n'est plus le même, il ne sort plus, il vit dans la peur permanente. Le jour du guet-apens, on apprenait la naissance de notre petite-fille Louise. On n'est pas près de l'oublier."

Thierry et Olivier habitent à quelques kilomètres d'intervalle. "C'est l'enfer", dit Anaïs. Son oncle, dit-elle, est venu la menacer aussi physiquement. C'était en août dernier : "Il m'a foncé dessus avec sa voiture. J'ai peur en rentrant chez nous le soir après le travail."

Les parents d'Olivier et Thierry ne sont plus là pour voir leurs enfants se déchirer. Pierre, le patriarche est décédé en 2005, Thérèse s'en est allée il y a dix ans. Le tribunal a tranché et condamné Olivier à un an de prison avec sursis probatoire de deux ans et l'obligation de se soigner. "Il a besoin de se faire aider", dit son avocat qui a fait valoir les troubles du comportement de son client.

Olivier n'a pas bronché à l'énoncé du verdict : il devra aussi indemniser son frère Thierry, sa belle-sœur Catherine, son neveu et ses nièces pour le préjudice moral qu'il leur a fait subir.

Il lui est aussi interdit de fréquenter le village où habite son frère. Cela vaut sans doute mieux mais, dit Catherine, la belle-sœur. "Comment voulez-vous vivre avec cela ? Comment ?"

Recevez l'actualité gratuitement
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Ussy. Frères ennemis du village, une vie de famille en lambeaux