En ce moment : 1 1 (FEAT AMIR) - SIA Ecouter la radio

Alençon. 24 heures pour l'emploi : des Ornais tentent de décrocher un contrat

Formation. Le salon qui permet à des entreprises ou formateurs de rencontrer des demandeurs d'emploi s'est tenu mardi 21 septembre à Alençon. Les candidats ont mis toutes les chances de leur côté.

Alençon. 24 heures pour l'emploi : des Ornais tentent de décrocher un contrat
Le salon des 24 heures pour l'emploi s'est tenu mardi 21 septembre à Alençon.

Tenue décente et CV en main, de nombreux Ornais se sont rendus au salon des 24 heures pour l'emploi et la formation mardi 21 septembre, à Alençon. Tous ont un objectif, signer un contrat de travail.

Chaque candidat essaie de mettre toutes les chances de son côté. À 55 ans, Olivier Loriot a répondu présent au salon. "Il faut aller au contact avec les employeurs et choisir ce qui correspond le plus à son objectif", explique-t-il. Sur place, une trentaine de sociétés et d'organismes de formation. Guillaume Denis, lui, a 35 ans. Peintre de profession, il s'est retroussé les manches pour aller chercher tout type d'emploi. "Si je ne trouve pas de travail en peinture, je ne vais pas rester assis dans mon canapé à attendre. Je vais chercher autre chose, ça ne viendra pas tout seul."

"Je ne vais pas rester assis dans mon canapé à attendre"

Contrairement à Guillaume Loriot et Olivier Denis, Marjorie Flo n'a jamais eu d'expérience professionnelle. Toutefois, elle ne compte pas rester les bras croisés. Le salon est pour elle l'occasion de trouver une formation. "Je vais essayer de me faire connaître par le biais de stages pour tenter de décrocher un emploi", explique celle qui souhaite travailler dans le secteur du secrétariat.

Ecoutez ici les demandeurs d'emploi :

De son côté, Tom Catherine souhaite se diriger vers une formation dans les métiers du tourisme. À tout juste 20 ans, alors habitué à chercher des offres d'emploi sur Internet, le jeune homme est venu au salon "pour avoir des contacts physiques". "Sur Internet, on a des informations, mais parfois on ne les comprend pas. C'est plus facile lorsque l'employeur nous explique tout en face." Actuellement en réorientation, il n'est pas inquiet pour la suite de son parcours. "Quand on a la motivation et l'ambition de trouver un travail, on trouve. C'est certain."

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Alençon. 24 heures pour l'emploi : des Ornais tentent de décrocher un contrat