En ce moment : TAKE MY BREATH - THE WEEKND Ecouter la radio

[Témoignages]. Rixe mortelle à Rouen : "La situation s'est dégradée depuis un an"

Faits Divers, Justice. Un jeune adolescent de 16 ans est mort, dimanche 13 juin, à la suite d'une violente rixe à Rouen, dans le quartier Grammont. Au lendemain des faits, des habitants pointent une situation qui se dégrade.

[Témoignages]. Rixe mortelle à Rouen :
Des déchets traînaient encore, lundi 14 juin, au niveau de la rue Ledru-Rollin, où de nombreuses "armes par destination" ont été retrouvées par les forces de l'ordre.

C'est la stupéfaction, lundi 14 juin, pour de nombreux habitants du quartier Grammont à Rouen, à la limite avec Sotteville-lès-Rouen. Un jeune adolescent de 16 ans, originaire de Petit-Quevilly, est mort dans une violente rixe qui a opposé deux bandes.

De nombreux regroupements

Si Michèle, la cinquantaine passée, n'a pas été témoin de la scène, elle pointe une situation qui se dégrade depuis plus d'un an. "Avec les confinements puis maintenant le retour du beau temps, il y a de nombreux adolescents qui se regroupent, affirme-t-elle. Je vois très bien qu'il y en a qui font leur trafic."

Mais pas au point d'assister à des affrontements réunissant une cinquantaine de jeunes. "C'est un quartier plutôt résidentiel ici. Il y a tout à proximité et je ne me sens pas en insécurité", souligne de son côté Alain, son chariot de courses à la main.

"Nos communes font tout ce qu'elles peuvent pour la tranquillité publique : nous renforçons les effectifs de nos polices municipales, étendons lorsque cela est nécessaire et utile les dispositifs de vidéo-protection, développons les actions préventives et éducatives. L'État doit lui aussi répondre présent sur ce sujet qui relève de sa responsabilité première", explique dans un communiqué conjoint, les maires de Rouen, de Sotteville-lès-Rouen et de Petit-Quevilly.

Les trois élus "rappellent avec force qu'ils demandent à l'État depuis des mois des moyens de police nationale supplémentaires", alors que deux courriers ont été adressés en décembre 2020 et en avril 2021 au ministre de l'Intérieur, sans réponse.

Un suspect en garde à vue

Lundi 14 juin au matin, la vie quotidienne avait repris normalement pour les habitants, sans que des traces visibles des affrontements de la nuit ne soient visibles. Seul un véhicule de police stationnait encore dans le quartier.

L'enquête, ouverte pour homicide volontaire, est en cours et confiée à la Direction départementale de la police judiciaire (ex-SRPJ) de Rouen. Selon une source policière, citée par l'Agence France Presse, un suspect majeur, né en 2002, a été interpellé dans la foulée de la rixe sur les lieux de la bagarre et placé en garde à vue pour homicide volontaire.

"À ce stade, rien n'indique qu'il soit impliqué ni dans l'homicide ni même dans la rixe. C'est en cours de vérification", a toutefois précisé cette source à l'AFP.

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
[Témoignages]. Rixe mortelle à Rouen : "La situation s'est dégradée depuis un an"