En ce moment : BLACK SUMMER - RED HOT CHILI PEPPERS Ecouter la radio

Seine-Maritime. Législative partielle : quatre candidats déclarés et les dates fixées

Election. Les dimanches 20 et 27 septembre, les électeurs nommeront le successeur de Christophe Bouillon à l'Assemblée nationale.

Seine-Maritime. Législative partielle : quatre candidats déclarés et les dates fixées
Maxime Da Silva, ancien candidat aux municipales à Pavilly, est l'un des premiers candidats à s'être déclaré à l'élection législative partielle de la 5e circonscription de Seine-Maritime.

La course à la succession de Christophe Bouillon s'annonce mouvementée. D'autant plus maintenant que l'échéance est fixée pour remplacer le député socialiste démissionnaire. Son suppléant n'étant finalement pas intéressé, la législative partielle de la 5e circonscription de Seine-Maritime se tiendra les dimanches 20 et 27 septembre, en cas de second tour.

Les habitants des cantons de Caudebec-en-Caux, Duclair, Lillebonne, Notre-Dame-de-Bondeville et Pavilly seront donc appelés aux urnes pour élire un nouveau visage à l'échelle nationale. Le mardi 11 août, quatre candidats sont déjà connus. Pour la gauche, Gérard Leseul (PS et soutenu par Christophe Bouillon) et Maxime Da Silva (LFI et PCF) sont déjà officiellement investis depuis plusieurs semaines.

Deux nouveaux noms et des inconnues

À ces deux premiers noms vient s'ajouter celui de Jean-Cyril Montier, pour le Rassemblement national. "On l'officialisera début septembre mais ce n'est pas une surprise. Pour nous, c'est le candidat naturel car il a pris du galon en devenant conseiller municipal de Port-Jérôme-sur-Seine", confie Nicolas Goury, délégué départemental adjoint du parti. En 2017, Jean-Cyril Montier était déjà suppléant de Bénédicte Le Moël, qui avait terminé à la troisième place avec 18,82 % au premier tour. Lui aussi présent en 2017, Jean-Christophe Loutre confirme qu'il a "été investi par l'UPR". Il y a trois ans, le parti de François Asselineau avait fait 1,1 %.

Les résultats du premier tour des législatives dans la 5e circonscription, en 2017.

À un peu plus d'un mois du scrutin, les principales interrogations concernent trois formations politiques. Et non des moindres : Europe Écologie Les Verts (EELV), La République en Marche (LREM) et Les Républicains (LR). Pour ces derniers, "la décision n'est pas encore prise", indique la secrétaire départementale, Françoise Guégot. Deux choses sont sûres : rien ne sera acté avant le dimanche 23 août et l'éventuel candidat ne sera pas Jean Delalandre. Le maire de Duclair, battu au second tour en 2017, a déjà assuré qu'il ne se lancerait pas dans une nouvelle campagne.

Pour EELV, l'heure est encore aux négociations. "Je ne peux pas confirmer un nom, mais on devrait partir sur un binôme avec Génération.s", confie l'élue écologiste Véronique Bérégovoy. Chez LREM, enfin, le processus de désignation est en phase terminale et un nom pourrait sortir du chapeau dans les jours à venir. Son référent départemental Maxime Boissière confirme en tout cas que "le parti présidentiel va bien présenter un candidat". En ne le faisant pas en 2017, il avait déroulé le tapis rouge à Christophe Bouillon.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Législative partielle : quatre candidats déclarés et les dates fixées