En ce moment : BEAUTIFUL JAMES - PLACEBO Ecouter la radio

Rouen. [Notre dossier] Européennes : des Seinomarins au cœur de la campagne

À bientôt une semaine des élections européennes, qui se tiennent dimanche 26 mai 2019, la rédaction de Tendance Ouest à Rouen (Seine-Maritime) fait le point sur les candidats seinomarins.

Rouen. [Notre dossier] Européennes : des Seinomarins au cœur de la campagne
Les citoyens sont appelés à voter pour les élections européennes, dimanche 26 mai, afin d'élire les 79 députés européens français qui siégeront au Parlement pour les cinq prochaines années. - Fotolia

Les élections européennes se tiennent dimanche 26 mai 2019. Sans être exhaustif, la rédaction de Tendance Ouest à Rouen (Seine-Maritime) n'ayant pas eu le retour de l'ensemble des partis, mettons en lumière les candidats qui habitent la Seine-Maritime.

Extrême gauche

Nicolas Guillet, enseignant-chercheur au Havre et 62e, sur la liste de la France Insoumise, dénonce une "Europe qui fait la place à la concurrence, au libre-échange et entraîne une catastrophe écologique". Il propose de changer les traités européens pour "négocier avec les autres pays, sinon nous proposons de sortir de l'Union européenne".

De son côté, la liste de Lutte Ouvrière, où figure Pascal Le Manach, ouvrier à Cléon, veut "populariser une politique favorable au monde du travail, en dénonçant le grand capital qui a un impact négatif sur le climat". Pour le Parti Communiste, Manuela Dona, Havraise et 16e sur la liste, entend mettre en place un salaire minimum européen.

Gauche

Le Parti Socialiste, avec Place Publique et Nouvelle Donne, entend défendre une "Europe écologique, sociale et démocratique", selon Julie Lesage, conseillère départementale et 40e sur la liste. Elle demande que les "inégalités soient prises en compte dans les traités et les échanges bilatéraux" et défend la mise en place d'un pacte finance-climat-biodiversité.

Présent en 5e position sur la liste d'Europe Écologie-Les Verts, David Cormand veut "réorienter la feuille de route de l'Europe avec un traité environnemental". Le conseiller municipal de Canteleu défend aussi la mise en place d'une "autre politique agricole, permettant de protéger consommateurs comme agriculteurs". Tandis que Laura Slimani, 18e de la liste Génération-s portée par Benoît Hamon, se dit "attachée à la construction européenne". "Il faut une Europe libérée des lobbies, très puissants, pour lutter contre le réchauffement climatique, avec un Green new deal."

Centre

La liste Renaissance regroupe La République En Marche, MoDem et Agir. Menée par Nathalie Loiseau, seule la Calvadosienne Stéphanie Yon-Courtin figure sur la liste. Elle mise avant tout sur l'écologie, avec la création d'une banque pour le climat, mais suggère aussi la création d'une taxation européenne pour les géants du numérique et la construction d'une politique européenne de l'asile.

De son côté, l'UDI mène sa liste avec Jean-Christophe Lagarde. Franck Sottou, maire-adjoint de Saint-Aubin-sur-Scie figure en 33e position et défend une vision pro-européenne. "Nous sommes dans une position exigeante vis-à-vis de l'Union européenne qui peut être améliorée pour éviter de se perdre dans des considérations artificielles", explique-t-il.

Droite

Associant Les Républicains et Les Centristes, cette liste est conduite par François-Xavier Bellamy avec, en 22e position, Françoise Guégot. La secrétaire départementale des Républicains se place dans un "positionnement fondamentalement européen". Elle souhaite "transformer l'Europe, pour porter un projet avec des valeurs communes au sein de l'Union" et "un projet politique, pour arrêter de percevoir l'Union Européenne seulement par le biais des normes".

Extrême droite

Deux eurodéputés normands du Rassemblement National se représentent : Nicolas Bay, conseiller régional et Gilles Lebreton, conseiller municipal de Montivilliers. S'ils veulent rester dans l'UE et conserver la monnaie unique, les candidats souhaitent renégocier les traités, rétablir les contrôles aux frontières et abroger la directive sur le travail détaché. Cette dernière proposition figure également dans la liste de Nicolas Dupont-Aignan. "Nous voulons une Europe des nations libres et indépendantes", affirme Marie Durand, étudiante à Rouen et 38e sur la liste.

Par contre, pour l'Union Populaire Républicaine et François Asselineau, il s'agit de sortir de l'Union Européenne. "Nous sommes la seule liste à porter ce projet", selon Jean-Christophe Loutre, délégué régional du parti.

Et d'autres

Ce scrutin laisse apparaître, pour la première fois, des candidats gilets jaunes. C'est le cas de la liste Évolution Citoyenne conduite par Christophe Chalençon sur laquelle figure Jean-Yves Metayer-Robbes, ancien gilet jaune havrais : "Nous défendons l'idée d'une confédération des États nations, où chaque pays garderait sa souveraineté".

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. [Notre dossier] Européennes : des Seinomarins au cœur de la campagne