En ce moment : BAD DAY - DANIEL POWTER Ecouter la radio

Rouen. Rouen : par dépit amoureux, il incendie une voiture

Le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) jugeait le vendredi 16 novembre 2018, en comparution immédiate, un individu accusé de dégradations volontaires par tentative d'incendie sur un véhicule.

Rouen. Rouen : par dépit amoureux, il incendie une voiture
L'incendiaire a finalement écopé d'une peine de douze mois de prison avec sursis. - Tendance Ouest Rouen

Le prévenu vit seul à Maromme (Seine-Maritime) depuis que sa petite amie a quitté la région pour des raisons professionnelles. Sans n'avoir jamais vécu ensemble, elle souhaitait clore cette relation. Son ancien compagnon a du mal à accepter cette situation et a tendance à boire plus que de coutume, au point de ne plus savoir se maîtriser. C'est ainsi que, dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 novembre 2018, il se rend au domicile du père de son ancienne amie et entreprend d'incendier sa voiture.

Celui-ci est témoin de la scène et appelle la police tout en tentant d'éteindre le départ de feu. Arrivés sur les lieux, les policiers voient un individu se cacher. Il est néanmoins interpellé et fouillé. Sur l'homme qui sent l'essence, on trouve un briquet et une paire de gants. Il est un peu agressif et emmené au commissariat, où le test de l'éthylomètre qu'il subit se révèle positif.

Un acte délibéré

La victime explique aux policiers qu'il a reconnu le prévenu et qu'il le soupçonnait de s'être déjà rendu coupable de dégradations diverses. Il a d'ailleurs porté plainte à deux reprises pour des faits similaires sans pouvoir affirmer qu'il s'agissait du petit ami de sa fille. Cette fois, il l'accuse d'un acte délibéré, rappelant les épisodes de harcèlement téléphonique au point de devoir changer de numéro. "J'ai fait ça sans réfléchir", dit le prévenu à la barre, après avoir tout d'abord nié les faits. Pour le procureur de la République, "c'est la réitération des faits qui accuse". La défense soutient que le prévenu "a pris conscience de la gravité de son geste". Après délibération, le tribunal le reconnaît coupable et le condamne à une peine de douze mois de prison entièrement assortis du sursis, ainsi qu'à une mise à l'épreuve de deux ans.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Rouen : par dépit amoureux, il incendie une voiture