En ce moment : 22 (AVEC OURS) - LILY ALLEN Ecouter la radio

Tourville-les-Ifs. Près de Fécamp, l'ancien site de la Bénédictine a trouvé un repreneur

Près de Fécamp (Seine-Maritime), l'ancien centre de conditionnement de la Bénédictine a trouvé un repreneur. La société havraise Morphosis va s'y installer. Elle va en faire le plus gros site de traitement de cartes électroniques en France. Début de la production en décembre 2018.

Tourville-les-Ifs. Près de Fécamp, l'ancien site de la Bénédictine a trouvé un repreneur
Inexploité depuis 2004, l'ancien centre de conditionnement de la Bénédictine est repris par Morphosis pour faire du recyclage. - Gilles Anthoine

Le projet a été présenté vendredi 28 septembre 2018 sur le site de l'ancien centre de conditionnement de la Bénédictine à Tourville-les-Ifs (près de Fécamp en Seine-Maritime). L'usine est fermée et inexploitée depuis 2004. C'est la société havraise qui va déménager ses activités sur ce site.

Le site Bénédictine est inexploité depuis 2004. - Gilles Anthoine

Recycler l'électronique

Le groupe Morphosis est une société spécialisée dans l'extraction des métaux rares issus notamment des déchets électroniques et télécoms. Le site de la Bénédictine va devenir le plus gros site de traitement de cartes électroniques en France. Morphosis emploi 50 salariés en France et une trentaine à travers le monde.

Le site Bénédictine fermé depuis 2004

Le centre de conditionnement de la Bénédictine a été inauguré le 2 octobre 1972 à Tourville-les-Ifs. L'usine a fonctionné jusqu'en 2004. Depuis il n'a pratiquement pas servi (une entreprise de transport a très brièvement occupé les lieux). Le site était la propriété du groupe Bacardi depuis son rachat de la Bénédictine en 1986.

    • BONUS - le reportage Tendance Ouest :

Morphosis s'installe sur le site de la Bénédictine

La cuisine et la cantine de l'ancien site vont devenir des bureaux. - Gilles Anthoine

Création d'une centaine d'emplois

Si Morphosis quitte ses locaux du Havre, c'est pour une question de place. 2 500 m2 actuellement alors que le site de la Bénédictine permet une exploitation de 15 000 m2. L'objectif du projet est de produire le métal (sans l'extraire de la terre) nécessaire à la transition écologique, recycler les équipements électroniques et télécoms ainsi que créer des emplois. D'ici 2025, Morphosis prévoit d'embaucher une centaine de personnes (les recrutements ne débuteront pas avant janvier 2019). La société prévoit également un volet social en intégrant des ouvriers en situation de handicap et en réinsérant des chômeurs de longue durée.

L'ancien centre de conditionnement de la Bénédictine : ce sont 15 000 m2 à exploiter. - Gilles Anthoine

Début de la production en décembre

Les travaux sur le site de la Bénédictine ont débuté en septembre 2018. La production devrait débuter en décembre 2018. L'usine site sera complètement opérationnelle en juin 2019.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Tourville-les-Ifs. Près de Fécamp, l'ancien site de la Bénédictine a trouvé un repreneur