En ce moment : MY FAVORITE GAME - CARDIGANS Ecouter la radio

Cabourg. Calvados : pour un vélo, il lui brise à coups de pied la mâchoire

À Cabourg (Calvados), dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 juin 2017, trois personnes ayant passé la journée à la plage et la soirée chez des amis rentrent chez elles à vélo. Elles ont la malchance de croiser la route de deux individus alcoolisés qui vont transformer ce retour en cauchemar. 

Cabourg. Calvados : pour un vélo, il lui brise à coups de pied la mâchoire
L'homme a été passé à tabac pour un vélo à Cabourg (Calvados) - Illustration

Mardi 27 juin 2017 Medhy Ravenel, 19 ans, a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados). Il avait à répondre de tentative d'extorsion par violence et d'actes de violences envers trois personnes à Cabourg dans la nuit du 24 au 25 juin dernier.

"J'entends encore leurs rires quand ils le frappaient"

Dimanche 25 juin 2017, vers 4h30 du matin, un couple à vélo accompagné d'un ami rentrant tranquillement d'une soirée croisent deux jeunes gens. Le plus âgé se met en travers de la route et agrippe leurs vélos les faisant chuter. La femme au sol ne sera pas frappée. La violence des deux agresseurs va se déchaîner sur l'homme à terre sous prétexte qu'ils veulent son vélo. Il est frappé à coup de pied et à coups de poing. Deux semaines d'incapacité totale de travail lui seront prescrites, la victime souffrant de diverses fractures à la mâchoire. "Il avait le visage en bouilli", dira sa compagne qui raconte aux enquêteurs : "J'entends encore leurs rires quand ils le frappaient à terre."

"Je ne me souviens de rien"

À l'audience, le jeune prévenu dit ne se souvenir de rien ayant bu une dizaine de verres de vodka. De fait à 10h du matin l'éthylomètre affiche encore plus de 0,60g d'alcool par litre de sang. Il reconnaît boire en soirée et fumer quelquefois un joint. À la question du président "Que vous ont-ils fait ?" La réponse sera "Rien". La cour n'en obtiendra pas plus. 

Prison ferme requise

La procureure requiert une peine ferme. "Il dit ne se souvenir de rien mais il se souvient bien ne pas avoir voulu voler le vélo !"

Pour l'avocate de la défense l'alcool est le seul responsable. "Ce jeune homme a une bonne éducation. Il s'est laissé entraîner par des rencontres très peu intéressantes."

Medhy Ravenel écope d'un an de prison dont 6 mois fermes assortis de 24 mois de mise à l'épreuve et est maintenu en détention. Les constitutions de parties civiles sont déclarées recevables, il devra verser 750 euros à la femme. Quant à son compagnon il y a renvoi sur intérêts civils au mois de janvier 2018.

Le jeune homme a en outre injonctions de travail et de soins et interdiction de fréquenter les débits de boissons et la ville de Cabourg. Son comparse, mineur au moment des faits, sera jugé devant le tribunal pour enfant.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cabourg. Calvados : pour un vélo, il lui brise à coups de pied la mâchoire