En ce moment : INFINITY - JAYMES YOUNG Ecouter la radio

Rouen. Le Green Horse Festival, une nouvelle aventure musicale en Normandie

Du vendredi 7 au dimanche 9 juillet 2017, l'hippodrome de Mauquenchy (Seine-Maritime) accueillera un tout nouvel événement: le Green Horse Festival, un projet qui voit le jour après plus de trois ans de travail.

Rouen. Le Green Horse Festival, une nouvelle aventure musicale en Normandie
Pour sa première édition, le Green Horse Festival peut déjà se féliciter d'une belle affiche. Vianney sera notamment sur scène à l'hippodrome de Mauquenchy. - Nicolas Thomas

C'est le petit nouveau des festivals normands. Du vendredi 7 au dimanche 9 juillet 2017, l'hippodrome de Mauquenchy (Seine-Maritime) se transformera en lieu de fête. Avec deux scènes, 10 000 visiteurs attendus chaque jour, près de 2 millions de budget et de belles têtes d'affiche - Imany, Vianney, Black M et Rodger Hodgson de Supertramp - le Green Horse Festival n'a pas à rougir de sa première édition.

"Une histoire de copains"

À l'origine du projet, trois amis: Jean-Louis Louvel, entrepreneur rouennais, Christophe Dauvergne et Jacques Hupin, bien connus dans le monde du spectacle rouennais. "C''est une histoire de copains, confie ce dernier. On s'est rencontré sur les concerts de la région, il y a trois ans et on s'est dit à l'apéro qu'on se ferait bien un truc."

Le défi consiste surtout à trouver sa place entre les Papillons de Nuit dans la Manche, ou encore Beauregard à Caen. Mais Jean-Louis Louvel l'assure, il ne "cherche pas à faire de l'ombre à d'autres festivals". Implanté au coeur du pays de Bray, le GHF compte "capter un nouveau public", en Haute-Normandie mais aussi plus au Nord.

Monter en puissance

Et pour séduire, les organisateurs ont misé sur une programmation familiale. "Nous n'avons pas renversé la table mais nous monterons en puissance, assure Jacques Hupin, le programmateur. Il faut aussi trouver une place dans un univers assez étroit où personne ne nous attendait." La petite touche du GHF? Ses soirées électro qui concluent les deux premières journées, transformant le terrain en dancefloor géant.

Et pour Jean-Louis Louvel, pas d'intérêt économique dans l'aventure mais simplement l'envie de montrer que "les entrepreneurs du territoire doivent en devenir les acteurs. J'ai envie d'aider les jeunes talents. J'ai démarré à 25 ans sans rien, j'ai aussi aimé trouver une épaule bienveillante."

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Le Green Horse Festival, une nouvelle aventure musicale en Normandie