En ce moment : 99 LUFTBALLONS - NENA Ecouter la radio

Caen. Rassemblement contre la ratification du CETA à Caen : "les gens ne se sentent pas concernés"

Samedi 18 février 2017, place Bouchard à Caen (Calvados), une petite quarantaine de personnes se sont donné rendez-vous à 16 heures pour sensibiliser le plus grand nombre aux conséquences de l'Accord économique et commercial global (CETA) entre l'Union européenne et le Canada.

Caen. Rassemblement contre la ratification du CETA à Caen : "les gens ne se sentent pas concernés"
Une petite quarantaine de personnes se sont rassemblées à partir de 16 heures place Bouchard (Caen) pour sensibiliser aux conséquences de la ratification du CETA par le Parlement européen. - Rosana Orihuela

Samedi 18 février 2017 à Caen (Calvados), le rassemblement avait été lancé par le collectif Stop Tafta 14 qui voit dans l'Accord économique et commercial global (CETA) entre l'Union européenne et le Canada une menace contre les normes de protection sociales, environnementales et de santé publique et un outil mis à la disposition des multinationales.

Défenseurs syndicaux, Françoise Villy et Gaël Letellier ont sorti dès 16 heures leurs drapeaux CGT sur la place Bouchard. "Notre inquiétude principale, c'est le chômage" précise Françoise Villy, candidate aux législatives comme suppléante aux côtés d'Etienne Brasselay pour "La France Insoumise" (Caen 2). "Les gens ne sont pas au courant de ce que c'est, regrette la candidate. Au travail, sur 70 personnes, 69 ne savaient pas ce qu'est le CETA." Un constat partagé par Gaël Letellier : "il y a de l'info, reconnaît-il, mais les gens ne vont pas la chercher. J'en parle au boulot mais les gens ne se sentent pas concernés."

Sensibiliser, interpeller

L'initiative de ce 18 février a ainsi pour vocation "d'interpeller et de sensibiliser les gens de la rue, avance Tatiana, membre d'Alternatiba. On veut montrer que l'on est présent même si le vote a été ratifié." Un petit stand a été dressé où flyers et idées se mêlent : "on va aussi raconter ce qui s'est passé à Strasbourg le jour du vote, précise Tatiana. Certains d'entre nous étaient à Strasbourg et ont fait partie de cette chaîne humaine créée par les militants. Pour passer, les députés devaient les enjamber : symboliquement, ils piétinaient la démocratie."

Inquiétudes partagées

"Désormais, une multinationale va pouvoir porter plainte contre un Etat : c'est l'économie qui l'emporte sur le politique" lâche Gaël Letellier. Tatiana compare le CETA à Trump, voyant dans l'accord le sacrifice de l'écologie sur "l'autel des affaires". C'est par ailleurs sur la future ratification par l'Assemblée nationale que les mobilisés sont d'ores et déjà désabusés : "on va la passer en plein mois d'août, il n'y aura aucun débat là-dessus, prévoit Gaël Letellier. On va jouer sur la sécurité et le terrorisme pour taire le dossier !"

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Rassemblement contre la ratification du CETA à Caen : "les gens ne se sentent pas concernés"