En ce moment : PS_Je taime - Christophe WILLEM Ecouter la radio

Dives-sur-Mer. Calvados  : le prévenu affirme "dépanner", pas dealer

Mardi 31 janvier 2017, le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) a jugé un homme âgé de 37 ans pour acquisition, transport, détention, cession, consommation de stupéfiants.

Dives-sur-Mer. Calvados  : le prévenu affirme "dépanner", pas dealer
Le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) au bord de l'Orne. - Joëlle Briant

C'est pour trafic et conduite sous l'emprise de stupéfiants que Frederic Dziri a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) mardi 31 janvier 2017, faits qui ont eu lieu à Dives-sur-mer, au nord de Caen.

Une enquête qui piétine

Début janvier 2016, un individu est contrôlé en possession de 4g de cannabis et met en cause le prévenu comme étant son fournisseur. Une filature et surveillance téléphonique est alors mise en place mais l'individu, rusé, joue au chat et à la souris.

Ce n'est que le mardi 13 décembre 2016 qu'il est interpellé conduisant sans assurance et sous stupéfiants. Une perquisition à son domicile s'avère intéressante, le chien sinophile marquant un peu partout.

"Dépanneur" mais pas dealer

L'homme reconnaît être un consommateur régulier, ce que corroborent ses analyses biologiques. Il ajoute qu'il lui arrive de "dépanner" quelques connaissances, cela lui permettant de subvenir à ses besoins. Pas moins de dix-huit mentions figurent dans son casier judiciaire : vols en récidive, en réunion, par extorsion, dégradations de biens appartenant à autrui et déjà trafic de stupéfiants dans le Var. Les derniers faits datent de 2013, depuis l'homme semblant s'être assagi.

Trafic mesuré mais trafic quand même

"Avec son casier judiciaire, il encourait de lourdes condamnations, constate la procureure, de ce fait il a été extrêmement prudent et l'enquête s'est avérée difficile. Lorsque des gens qui ne sont pas des proches le mettent en cause, ce n'est plus du dépannage, c'est un trafic, certes mesuré mais un trafic quand même. Les quantités vendues et les sommes touchées sont dans le flou, mais c'est classique dans ce genre de dossier."

Frederic Dziri écope de 6 mois de prison dont 3 mois ferme aménageables assortis de 24 mois de mise à l'épreuve. Injonctions de soins et de travail lui sont faites. "Du concret, Monsieur, pas seulement des regrets !" conclu le président de l'audience.  

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Dives-sur-Mer. Calvados  : le prévenu affirme "dépanner", pas dealer