En ce moment : L'INFINI - TERRENOIRE Ecouter la radio

Douvres-la-Délivrande. Rencontre avec Louis Haincourt, patron de son entreprise de coques de portable à 21 ans

Louis Haincourt est un jeune entrepreneur normand. A 21 ans, il est à la tête de sa propre entreprise, Dealer de Coques, basée à Douvres-la-Délivrande (Calvados) qu'il a créée à 15 ans. Sa réussite se base sur le travail, la créativité et la passion. Interview.

Douvres-la-Délivrande. Rencontre avec Louis Haincourt, patron de son entreprise de coques de portable à 21 ans
Louis Haincourt et ses trois employés conçoivent et fabriquent des coques originales à la demande des clients. - Margaux Rousset

Louis Haincourt se décrit lui-même comme un hyperactif. Et lorsqu'on écoute ce jeune homme de 21 ans parler de son entreprise, Dealer de Coques, il est difficile de le contredire. Les idées bouillonnent et fusionnent dans la tête de cet entrepreneur, qui a réussi à faire prospérer son entreprise créée en 2011.
Son aventure a débuté un peu par hasard. Louis Haincourt a commencé par commander des coques pour Iphone en Chine, pour un besoin personnel. "Elles se vendaient par 100. Alors j'en ai gardé 10 pour moi et j'ai revendu les autres à mes amis et ma famille", explique-t-il. Aujourd'hui, il conçoit et fabrique les coques pour plusieurs marques de smartphones. D'abord tout seul, il emploie désormais trois personnes, tous entre 22 et 26 ans. "Le but est d'avoir une équipe jeune et dynamique soudée autour du même projet".
Trois questions à Louis Haincourt pour connaître ses projets et ambitions pour 2017.

Cela fait six ans que l'aventure a commencé, quelles évolutions avez-vous perçu?

Créer sa boîte à 15 ans c'était un challenge personnel. Le but c'était d'apprendre. Elle a énormément évolué et j'ai énormément évolué en même temps. Mon entreprise m'a fait grandir. J'apprends toujours. Il faut jongler entre plusieurs choses: avoir sa boîte, ses études, une vie sociale. C'est plein de petites choses qui me donnent envie de vivre et d'apprendre…

Quels sont les projets de Dealer de coques pour 2017?

Devenir de plus en plus imposant sur internet. De monter dans le top 3, voir dans le top 2, dans tout ce qui est coques de téléphone. On s'exporte déjà à l'international. On a conquis le marché belge, allemand… le but c'est d'aller encore plus loin. Après, nous faisons plein de choses au jour le jour et tout va très vite. C'est-à-dire que si on a une idée, en un mois, elle peut se faire. Le but c'est donc de se laisser aller, de voir comment le marché fonctionne, de lancer encore plein d'idées et bien évidemment faire vivre la boutique à Douvres.

Quels conseils pouvez-vous donner à une personne qui veut monter son entreprise?

Je lui dirais de foncer. Et surtout de se dire que s'il veut créer sa boîte, il doit le faire. Il y a plein de gens qui viennent me voir et qui me disent "j'ai envie de créer mon entreprise mais je ne sais pas quand, je ne sais pas comment". Ça ne sert à rien de dire "je ne sais pas" puisqu'en réalité on sait qu'on veut le faire. Après ça n'est pas facile, il faut avoir la bonne idée, le bon concept mais plus on est jeune, plus il faut essayer.

Pratique. Dealer de Coques sur internet : https://www.dealerdecoque.fr ou en boutique : 3 Rue Phillipe Lebon, 14440 Douvres-la-Délivrande

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Douvres-la-Délivrande. Rencontre avec Louis Haincourt, patron de son entreprise de coques de portable à 21 ans