En ce moment : GIANTS - DERMOT KENNEDY Ecouter la radio

Calvados : il frappe et tente d'étrangler son jeune enfant handicapé

Parce qu'il ne supportait plus son enfant handicapé et l'attention que lui portait sa femme, il l'a roué de coups et a tenté de l'étrangler, à Caen (Calvados). Ce jeudi 22 septembre 2016, son accès de colère a conduit cet homme de 50 ans au tribunal.

Calvados : il frappe et tente d'étrangler son jeune enfant handicapé
L'homme a roué de coups son enfant, avant de tenté de l'étrangler… et de s'en prendre à nouveau à sa femme. - Archives

Un couple d'origine algérienne donne naissance en 2012 à un enfant handicapé, et dès lors, rien ne va plus. Le dimanche 26 janvier 2014, vers 23 heures à leur domicile de Caen (Calvados), l'homme s’énerve car l'enfant n'arrivant pas à dormir, pousse des cris et pleure. Alors, il l'attrape, le frappe et tente de l’étrangler.

La mère s'interpose

La mère, s'interposant, il lui déchire sa robe et la frappe à coups de poing. Suite à quoi, sa colère n'étant pas calmée, il casse tout ce qu'il trouve dans l'appartement. L'homme a été jugé le jeudi 22 septembre 2016 par le tribunal de grande instance de Caen pour violences conjugales et sur enfant de moins de quinze ans.

"Elle s'occupe trop de l'enfant"

Il reconnaît les faits, toutefois en les minimisant :" Il m'a énervé avec ses cris, je l'ai un peu secoué et je lui ai mis une fessée. Pour ma femme, elle m'emmerdait et m'insultait, et puis elle s'occupe beaucoup trop de lui !" L'avocat de la partie civile décrit une épouse sous emprise, ne connaissant personne, ne sortant quasiment jamais, parlant à peine français.

Traces de tentative d’étranglement

Victime de violences coutumières qu'elle accepte, la mère réagit toutefois quand elle voit son petit en danger - celui-ci portera des traces de tentative d’étranglement -. C'en est trop pour cette femme maltraitée, elle contacte une assistance sociale et porte plainte. Aujourd'hui séparé, le couple est en instance de divorce.

Un euro symbolique

Reconnu coupable, le prévenu écope de 3 mois de prison avec sursis et d'un euro de dommages et intérêts, réparation symbolique demandée par la victime. "Je regrette", finira-t-il par murmurer. 

 

A LIRE AUSSI.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Calvados : il frappe et tente d'étrangler son jeune enfant handicapé