En ce moment : 4U - OFENBACH Ecouter la radio

A Caen, un voleur interpellé avec des billets d'avion pour le Japon et une bombe lacrymogène

Contrôlé par la police avec de nombreux objets dont il n'a pas pu expliquer la provenance, un homme de 23 ans a été condamné, mercredi 25 mai 2016, par le tribunal de Caen (Calvados).

A Caen, un voleur interpellé avec des billets d'avion pour le Japon et une bombe lacrymogène
Le tribunal de grande instance de Caen - BJ

Le 11 avril 2016, deux jeunes hommes sont contrôlés par la police, à 23h45 à Caen (Calvados). L'un d'eux hésite à ouvrir son sac : "Je ne sais pas ce que j'ai dedans". Les policiers découvrent un Ipad, plusieurs ordinateurs et téléphones portables, une montre, deux chèques bancaires, des bulletins de salaire, une carte Master Gold, une bombe lacrymogène et... deux billets d'avion pour le Japon ! L'individu, étonné, prétend ne pas connaître ces documents.

Une perquisition à son domicile s’avère fructueuse : de nombreux ordinateurs, des téléphones, une sacoche Vitton, une carte bleue, sont ainsi retrouvés.

"Votre sac ressemble à celui d'un homme d'affaire qui va prendre l'avion"

 

Ahmed Bouiddouh, âgé de 23 ans, a comparu le mercredi 25 mai 2016, devant le tribunal de grande instance de Caen pour vols et recels. "Votre sac ressemble à celui d'un homme d'affaire qui va prendre l'avion", constate le président. Avec réticence le prévenu tente de s'expliquer : "Les billets d'avion, je les ai trouvés par terre dans le hall de mon immeuble, j'allais les rendre. Les fiches de paie aussi, dans une enveloppe."

Le président ironise alors : "Le facteur doit faire tomber le courrier par terre. Pour ma part je pense plutôt que d'une manière ou d'une autre, vous possédiez les clefs des boites aux lettres de votre immeuble." Le prévenu affirme que c'est un ami qui lui a prêté la carte Gold pour s'acheter des vêtements sur internet. Quant au matériel informatique, il le répare.

"Tout n'est pas forcément volé"

 

En France depuis quelques années, il travaille dans un kebab et effectue "des petits boulots au black". Il y a des mentions de vols et de destruction sur son casier judiciaire. L'avocat de la défense plaide l'immaturité de son client, qui ne semble toutefois pas inscrit dans la délinquance. "Tout ce qui a été trouvé chez lui n'est pas forcément volé. Il est vrai qu'il répare des ordinateurs. Il a des connaissances en informatique."

Mais la cour ne se montre pas convaincue par ces arguments. La sentence est de six mois de prison ferme aménageable. Il devra en outre régler 200 euros de dommages et intérêts à un étudiant, dont l'ordinateur avait été volé.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
A Caen, un voleur interpellé avec des billets d'avion pour le Japon et une bombe lacrymogène