En ce moment : Call on me (feat Ed Sheeran) - VIANNEY Ecouter la radio

Deux ans de prison ferme pour le "passeur" de Ouistreham

Un Pakistanais de 29 ans a comparu le jeudi 7 avril devant le tribunal de grande instance de Caen. Récit.

Deux ans de prison ferme pour le "passeur" de Ouistreham
le tribunal de grande instance de Caen au bord de l'Orne - BJ

Un Pakistanais de 29 ans a comparu le jeudi 7 avril devant le tribunal de grande instance de Caen. Il lui est reproché d'avoir, de février à octobre 2015, facilité l'entrée, la circulation, le séjour irrégulier d'étrangers dans un état européen.

Complicité de chauffeurs routiers

En février 2015, la police reçoit une dénonciation anonyme affirmant que l'homme dirige une structure d'immigration clandestine pour l'Angleterre depuis la France. A Ouistreham, avec la complicité de chauffeurs routiers, il cachait jusqu'à trois migrants par camion embarquant sur les ferries. Des témoins attestent qu'il faisait payer le passage 1000 euros.

Changements réguliers de téléphone

L'homme changeant tous les 15 jours de téléphone portable et se servant de noms d'emprunts a tout de même pu être mis sur écoute. La police remarque également qu'il passe de nombreuses heures sur la terrasse du MacDonald donnant sur le parking des véhicules en partance. « Je voulais rejoindre l'Angleterre, explique-t-il, pour voir ma tante malade » Quant à ses changements réguliers de téléphone il affirme que c'était pour appeler le Pakistan.

Incarcéré depuis octobre

 

Le procureur juge les réponses du prévenu bien fantaisistes « Il fait miroiter un Eldorado imaginaire à de pauvres gens moyennant finances. Je requiers 5 ans de prison ferme » Mais l'avocat de la défense s'insurge «  5 ans ! Où est cette dénonciation anonyme ? Où sont les témoins ? Vu la difficulté à lutter contre l'immigration clandestine, le parquet veut montrer qu'il n'est pas impuissant ! Cet homme est incarcéré depuis octobre, sans parler le français, il est perdu.

Il a fui le Pakistan avec les représailles des Talibans.

Il vivait à « la Boussole » à Caen

Il a parcouru l'Iran, la Turquie, la Grèce, la Serbie, l'Autriche, l'Italie, il a connu la misère, et le bout de cette errance serait une prison en France ? Il vivait à « la Boussole » à Caen, un centre d’hébergement. 

Pensez-vous que s'il avait bénéficié de cet argent, il y serait resté ? L'infraction n'est pas constituée. » Ce qui n'est pas de l'avis de la cour qui le condamne à 2 ans de prison ferme et à l'interdiction définitive du territoire français.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Deux ans de prison ferme pour le "passeur" de Ouistreham