En ce moment : TOUT SAVOIR - ADE Ecouter la radio

Après cinq semaines d'état d'urgence, quel bilan dans l'Orne ?

Cinq semaines après les attentats de Paris, le préfet de l'Orne dresse le bilan de l'application de l'état d'urgence dans le département. Une assignation à résidence et huit perquisitions administratives ont été décrétées.

Après cinq semaines d'état d'urgence, quel bilan dans l'Orne ?
Des contrôles d'identité sont possibles. - Benoît Merlet

"Pas d'inquiétudes particulières mais une vigilance de chacun est nécessaire", c'est en substance qu'a indiqué le préfet de l'Orne, lundi 21 novembre, lors d'un bilan après cinq semaines d'application de l'état d'urgence en France.

Une cache d'arme découverte

Des mesures exceptionnelles ont été prises dans le département, dans les jours qui ont suivi les attentats. "Le ministre de l'Intérieur a signé une mesure d'assignation à résidence pour une personne résidant à Alençon. Cette décision est respectée et l'intéressée se présente au commissariat chaque jour aux horaires indiqués dans l'arrêté" précise la préfecture. Huit perquisitions administratives ont été menées : trois à Alençon, une à L'Aigle, une à Argentan, une à Ponchardon, une à Villedieu-les-Bailleul et enfin une à la Ferté-Macé. Seule cette dernière perquisition a donné lieu à des suites judiciaires : un père de famille de 25 ans condamné à huit mois de prison pour possession de huit armes.

Sécurité aux abords des églises

Une trentaine d'opérations sont menées chaque jour par les forces de l'ordre, sur les lieux de rassemblement et les axes de circulations. Les gares SNCF, CCI et mairies ont été sensibilisées sur les mesures de sécurité. Les armureries et points de vente de munitions ont fait ou feront l'objet d'opérations de contrôles également, "comme chaque année" indique le préfet. Les sites sensibles, notamment classés SEVESO font l'objet d'un "suivi attentif". Enfin, des exercices de confinements doivent être réalisés dans tous les établissements scolaires de l'Orne.

Une attention particulière a été apportée au dialogue avec les responsables religieux. Les autorités ont rencontré tous les représentants du culte musulman dans le département. Une vigilance particulière sera apportée autour des églises qui accueillent les grandes messes de Noël, les 24 et 25 décembre.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Après cinq semaines d'état d'urgence, quel bilan dans l'Orne ?