En ce moment : HITS and NEWS RADIO - TENDANCE OUEST Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Hong Kong (AFP). Hong Kong: la police interpelle les irréductibles

...

Hong Kong (AFP). Hong Kong: la police interpelle les irréductibles
Arrestation d'un manifestant prodémocratie le 11 décembre 2014 à Hong Kong lors de l'évacuation du campement - AFP
La police a commencé jeudi à interpeller les manifestants restés sur le principal campement du mouvement prodémocratie au coeur de Hong Kong, probable épilogue de semaines de protestations revendiquant l'instauration d'un véritable suffrage universel dans l'ancienne colonie britannique. Des centaines de policiers ont envahi le site, un village de tentes et de barricades installé depuis 11 semaines dans le quartier d'affaires d'Admiralty, près du siège du pouvoir, démontant tentes et barricades sur leur passage. Puis, ils ont fondu sur les quelques dizaines d'irréductibles encore présents et qui avaient organisé un sit-in, parmi lesquels des leaders étudiants et des députés prodémocratie. Ils les ont emmenés un à un avant de les faire monter dans des véhicules de police. Ils portaient ceux qui refusaient de marcher. "Nous sommes pacifiques", "nous ne résistons pas", "nous voulons une vraie démocratie", criaient les protestataires. Depuis le pic de la contestation le 28 septembre, lorsque les manifestants étaient descendus dans la rue par dizaines de milliers, le nombre de protestataires a nettement diminué dans le territoire passé sous tutelle chinoise. Et le soutien au mouvement de l'opinion publique, lassée par les embouteillages et les perturbations, s'est érodé. La police avait accordé un court délai aux protestataires pour s'en aller volontairement. Après quoi, "la police agira pour évacuer ou arrêtera quiconque refuse de partir", avait averti un porte-parole, Kwok Pak-chung. Ces opérations d'évacuation font suite à une décision de la Haute cour, saisie par des commerçants et des compagnies de transport en commun. Les huissiers de justice se sont présentés dans la matinée sur le campement. Puis les ouvriers ont commencé à démanteler les barricades érigées sur une autoroute à neuf voies, un des grands axes de circulation de l'île de Hong Kong. - 'Ce n'est pas la fin' - Des milliers de personnes s'étaient réunies à Admiralty mercredi soir pour un ultime baroud d'honneur. Jeudi, bon nombre de manifestants avaient démonté leur tente et quitté les lieux. Après l'expiration de son ultimatum, la police avait toutefois encore laissé partir ceux qui le souhaitaient, non sans avoir relevé leur identité. "Ce n'est pas la fin du mouvement", a assuré à l'AFP la députée prodémocratie Claudia Mo. "Le réveil de la conscience politique de la jeunesse est irréversible et le combat continue". "Je ne suis pas fatigué. Je ne serai jamais fatigué, il n'y a que le gouvernement qui est fatigué", assurait Alice, une étudiante de 19 ans. Certains disaient leur tristesse de n'être parvenus à aucun résultat concret, d'autres estimaient néanmoins que le mouvement avait changé le visage de Hong Kong. "Je suis triste car nous n'avons pas atteint notre but mais je pense que nous pourrons progresser à l'avenir", disait Dubi, 23 ans. "Je pense que c'est le début de quelque chose à long terme". Jimmy Lai, magnat de la presse très critique à l'endroit de Pékin, a assuré qu'il resterait là jusqu'à son "arrestation". "Les gens avec lesquels nous venons de passer plus de deux mois vont nous manquer mais au delà de cela, nous attendons avec impatience" la nouvelle étape du mouvement, a-t-il dit. Le chef du gouvernement Leung Chun-ying avait assuré que les forces de l'ordre feraient un "usage minimal" de la force. Les manifestants ont toujours prôné la non-violence mais des heurts parfois violents, faisant des dizaines de blessés, se sont produits lors du démantèlement de précédentes barricades. Un autre campement plus petit, à Causeway Bay, temple du shopping prisé par les Chinois du continent, était lui quasiment à l'abandon jeudi, quelques rares touristes y déambulant en prenant des photos. Un troisième campement, à Mongkok, dans la partie continentale de Hong Kong, a été évacué fin novembre. Territoire chinois bénéficiant d'une large autonomie, l'ancienne colonie britannique a connu avec ces manifestations sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession à Pékin en 1997.
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Saint-Vaast-la-Hougue à louer gîte...
Saint-Vaast-la-Hougue à louer gîte... Saint-Vaast-la-Hougue (50550) 0€ Découvrir
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
Beaulieu
Beaulieu Caen (14000) 0€ Découvrir
loue maison de pêcheur meublée...
loue maison de pêcheur meublée... Le Tréport (76470) 0€ Découvrir
Automobile
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
Meuble de cuisine
Meuble de cuisine Luc-sur-Mer (14530) 1 000€ Découvrir
salle à manger en merisier complete
salle à manger en merisier complete Luc-sur-Mer (14530) 1 200€ Découvrir
Lit clos breton
Lit clos breton Pleumeur-Bodou (22560) 750€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Votre horoscope du jeudi 30 mai
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Hong Kong (AFP). Hong Kong: la police interpelle les irréductibles