En ce moment : Unholy (feay Kim Petras) - Sam Smith Ecouter la radio

Sées. Un investissement de 961 000 € pour la recherche cidricole

Culture. L'Institut français des productions cidricoles (IFPC), basé à Sées, a pour vocation de rechercher et d'expérimenter des pistes d'amélioration pour la production cidricole nationale.

Sées. Un investissement de 961 000 € pour la recherche cidricole
Le chiffre d'affaires du secteur cidricole en Normandie est estimé à environ 20 millions d'euros.

Implantée sur un terrain de dix hectares dans la commune de Sées, la station cidricole de l'Institut français des productions cidricoles (IFPC) mène des travaux de recherche à destination de l'ensemble de la filière française. Les travaux réalisés sur la station vont notamment permettre d'augmenter la capacité d'accueil des étudiants en formation professionnelle.

Réduction des intrants

Sur le site de Sées, huit hectares sont dédiés à des vergers exploités à des fins d'expérimentation. La surface restante comprend de nombreux bâtiments, dont un laboratoire et une serre de 340 m2. À savoir que l'IFPC dispose d'un autre site à Le Rheu, en Bretagne, sur lequel se trouve une Halle technologique. L'un des principaux axes de recherche de l'IFPC concerne la réduction des intrants (énergie, engrais, matériel) dans les productions. L'organisme travaille à la réduction de l'utilisation des traitements chimiques, notamment en cherchant des solutions naturelles pour lutter contre les ravageurs.

L'installation de nichoirs dans les vergers permet par exemple d'attirer des prédateurs qui aident à la lutte contre les insectes et les animaux ravageurs. L'une des techniques est ainsi de "favoriser les auxiliaires", selon Jean-Louis Benassi, le directeur de l'IFPC. Afin de continuer d'innover, la rénovation et l'agrandissement des bâtiments s'avèrent être un enjeu de taille pour l'organisme. L'inauguration du bâtiment a lieu jeudi 10 novembre, en présence d'Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Denis Rouland, président de l'Institut français des productions cidricoles. Les travaux, d'un montant de 961 000 €, ont été financés par le FEDER, Fonds européen de développement régional (481 000 €), la Région Normandie (288 000 €) et l'IFPC (192 000 €).

Pour rappel, la Normandie produit annuellement quelque 200 000 tonnes de pommes à cidre, pour un chiffre d'affaires d'environ 20 millions d'euros. En 2020, cela représentait 65 % de la production française.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Sées. Un investissement de 961 000 € pour la recherche cidricole