En ce moment : Folle - IZIA Ecouter la radio

Rouen. Prévention du risque industriel : que dit la nouvelle réglementation ?

Environnement. Depuis l'incendie de Lubrizol et de Normandie logistique, la loi a été renforcée en matière de gestion du risque.

Rouen. Prévention du risque industriel : que dit la nouvelle réglementation ?
La catastrophe de Lubrizol à Rouen, en 2019, a entraîné le renforcement des textes sur la prévention et la gestion du risque industriel. - SDIS 76

Avec pas moins de 24 sites Seveso installés sur le territoire de la Métropole de Rouen, l'hypothèse d'une catastrophe plane toujours. En première ligne, les industriels sont-ils suffisamment armés pour faire face à ce risque ? Oui, estime le préfet Pierre-André Durand. "Le paysage réglementaire et la configuration de nos sites industriels ont considérablement changé", explique le haut fonctionnaire. Le traumatisme qu'a constitué l'incendie géant de Lubrizol en 2019 s'est traduit depuis par l'adoption d'une batterie de textes bouleversant la réglementation jusqu'ici en vigueur concernant les sites Seveso et leur sécurité.

Un calendrier réglementaire jusqu'en 2027

Deux décrets et huit arrêtés, pris un an après l'incendie, ont introduit de nouvelles règles concernant notamment les moyens de stockage des matières dangereuses. Mais les mises aux normes des industriels n'ont débuté qu'au début de l'année 2022. Il est désormais interdit par exemple, pour les industriels, de détenir des récipients mobiles susceptibles de fondre pour stocker les liquides inflammables. Une réponse directe à la fragilité des ballots plastiques utilisés alors par l'usine Lubrizol pour entreposer ses produits. "Les produits, les huiles, débordaient des bassins et risquaient de polluer la Seine jusqu'au Havre", se remémore le préfet. "Désormais, les industriels auront l'obligation d'avoir des capacités de rétention beaucoup plus importantes." Les quantités d'eau et d'émulseur avaient également fait défaut le jour de l'incendie, selon les inspecteurs de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal). "Là encore, le réseau d'eau privé des industriels a été réglementairement augmenté", poursuit le préfet. Les moyens d'extinction intérieur et extérieur l'ont été tout autant.

Depuis janvier 2022, les sites industriels de l'agglo, et de France, doivent rendre publics les rapports de leurs assureurs en cas d'incident. Ils sont également dans l'obligation de tenir un état des stocks au jour le jour et rendre intelligible la liste des produits entreposés. "L'état des matières stockées devrait être disponible partout au 1er janvier 2023", précise Pierre-André Durand. Les contrôles de la Dreal sur les ICPE, Installations classées protection de l'environnement, sont augmentés de 50 %, promet l'administration, même si le nombre d'inspecteurs, lui, n'augmente que de 50 effectifs à l'échelle nationale. "Nous sommes à mi-parcours, le calendrier réglementaire va jusqu'au 1er janvier 2027", précise le préfet. Les nouvelles mesures mises en place par les services de l'État sont estimées entre deux et trois milliards d'euros.

• Lire aussi. Après la catastrophe de Lubrizol, comment réagir face aux nouvelles menaces ?

La prévention en chiffres

Chapo

50

C'est le nombre de nouveaux inspecteurs annoncés en 2020 par le gouvernement un an après l'incendie de Lubrizol.
Ils viennent en renfort de la DREAL, Direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, chargée des contrôles de sécurité dans les sites industriels. Ces inspections ont crû de 35 % depuis 2019.

24

Ce chiffre représente l'ensemble des sites Seveso dans la Métropole de Rouen, dont quatorze seuil haut. Ils intègrent les PPI, Plans particuliers d'intervention, qui définissent l'organisation des secours lors d'un accident industriel majeur. Chaque commune doit réaliser en plus un Plan de sauvegarde communal afin de renseigner la population sur les risques

12 et 13 octobre

Ce sont les dates retenues pour la première édition des Journées nationales de prévention du risque intitulé "Tous résilients face aux risques". À Rouen, ces journées de sensibilisation, pilotées à la fois par la préfecture, la Métropole et les industriels des visites de site, sont prévues pour le grand public. Six groupes industriels ouvriront les portes de leurs usines, dont Lubrizol.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Prévention du risque industriel : que dit la nouvelle réglementation ?