En ce moment : LE COEUR ELEPHANT - FRERO DELAVEGA Ecouter la radio

Rouen. Le cirque au musée des Beaux-Arts : une entrée en fanfare !

Cirque. Grâce à la collection Borg, le musée des Beaux-Arts de Rouen propose une immersion dans l'univers circassien.

Rouen. Le cirque au musée des Beaux-Arts : une entrée en fanfare !
L'exposition est tout à fait adaptée à un public familial car elle offre différents niveaux de lecture. La scénographie colorée, les modules à disposition et un parcours de visite sur mesure destiné aux plus jeunes permettent de partager ce moment en famille. - Elodie Laval

Inédit et audacieux : le cirque fait officiellement son entrée au musée. Cette saison, cette thématique se décline sous des formes très diverses dans les différents musées de la réunion des musées métropolitains.

Une collection foisonnante

Au musée des Beaux-Arts, l'exposition ludique baptisée "Cirque et Saltimbanques, naissance d'un art" établit des correspondances entre l'esthétique circassienne et l'histoire de l'art, mais retrace également l'histoire du cirque. Diederik Bakhuys, commissaire d'exposition, tire profit de l'extraordinaire diversité du fonds de Jeanne-Yvonne et Gérard Borg, deux collectionneurs rouennais, pour offrir une réflexion sur les modes d'expression du cirque, sur la façon dont le cirque s'est inscrit comme un élément incontournable de la culture populaire, mais aussi pour montrer comment les pratiques circassiennes ont évolué au fil du temps. "Le fonds Borg est l'une des plus importantes collections privées sur le thème du cirque, explique Diederik. Ces passionnés s'intéressent à tout ce qui a trait au cirque, quelles que soient la période et la typologie des objets : affiches, jeux d'enfants, programmes de spectacle."

De nouvelles pistes sur le cirque

"En dialogue avec Monsieur et Madame Borg, nous avons sélectionné les pièces les plus pertinentes de leur collection pour traverser toute l'histoire du cirque moderne." On découvre en particulier le rôle de l'écuyer d'Astley au XVIIIe qui va donner à la piste sa forme ronde moderne. "La pratique du cirque équestre qui reste dominante au début du XIXe va conditionner l'architecture des cirques en dur", explique Diederik. Mais l'exposition offre aussi un tour d'horizon des pratiques circassiennes à travers les personnages phares du clown, de l'acrobate ou du dresseur. "Nous avons aussi choisi de faire résonner la collection Borg avec l'art moderne grâce à des œuvres prêtées par des musées partenaires. En effet, nombreux sont les artistes qui ont trouvé au cirque une source d'inspiration tels Dufy, Cocteau, Léger ou encore Bonnard."

Visibilité et attraction(s)

Dans cette scénographie, l'affiche de cirque occupe une place centrale. "Elles représentent une part très importante de la collection Borg. On commence l'exposition à la fin du XIXe et au début du XXe : époque faste pour le cirque. Nous avons souhaité mettre en avant tous les moyens de promotion du cirque : les parades parfois colossales ainsi que les affiches qui placardaient les villes à chaque étape. L'arrivée du cirque en ville est déjà un spectacle en soi." Parmi les troupes prestigieuses citées, le nom de Barnum revient régulièrement : "Son cirque jouissait d'une renommée exceptionnelle, connu comme le plus grand du monde. 80 wagons étaient nécessaires pour acheminer le matériel, et c'est aussi à lui que l'on doit l'invention du monumental chapiteau à plusieurs mâts !"

Pratique. Jusqu'au 17 mai 2022 au Musée des Beaux-arts de Rouen. Gratuit. mbarouen.fr

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Le cirque au musée des Beaux-Arts : une entrée en fanfare !