En ce moment : HOT'N COLD - KATY PERRY Ecouter la radio

Métropole de Rouen. La forêt du Madrillet protégée de toute extension de la zone d'activités

Environnement. Les élus de la Métropole Rouen Normandie ont adopté, lundi 8 novembre, une délibération permettant de mettre fin au projet d'extension de la zone d'activités du Madrillet. 57 hectares de forêt sont protégés.

Métropole de Rouen. La forêt du Madrillet protégée de toute extension de la zone d'activités
Une forte mobilisation avait eu lieu à l'été 2020 au sein de la forêt du Madrillet pour empêcher la disparition de 62 hectares de verdure au sud de Rouen.

Au sud de Rouen, la forêt du Madrillet sera bien préservée de toute nouvelle construction. Les conseillers métropolitains ont voté, lundi 8 novembre, la fin du projet d'extension du parc d'activités. 57 hectares de forêt étaient menacés, une forte mobilisation avait eu lieu à l'été 2020.

"Changer de modèle"

Nicolas Mayer-Rossignol, le président de la Métropole, avait déjà décidé un moratoire sur cette extension peu de temps après son élection. La décision des élus métropolitains confirme la sauvegarde de la forêt : "On avait pris des engagements et on les tient", affirme Nicolas Mayer-Rossignol.

Nicolas Mayer-Rossignol

Il souligne aussi qu'environ "un tiers de cette zone n'est toujours pas aujourd'hui commercialisé". L'extension, qui devait prendre 62 hectares de la forêt, ne représente donc pas d'intérêt, selon le président de la Métropole. D'autant que la première phase de l'extension, intitulée "We hub", avait déjà été lancée sur 4,7 hectares et est en cours de commercialisation. Le reste des 57 hectares ne sera donc pas aménagé et la forêt reste bien en place. "Il faut arrêter de s'étendre, il faut changer de modèle", insiste Nicolas Mayer-Rossignol.

Classement en forêt de protection

Cette décision de la Métropole satisfait des associations comme Bouillons terre d'avenir qui voudrait même aller plus loin. Son représentant, Philippe Vue, souhaite voir le lieu placé sous le label de forêt de protection : "Si ces 57 hectares ne sont pas classés, ils peuvent être urbanisés dans cinq ans, dix ans, quinze ans, par d'autres élus", craint-il, en rappelant que le reste de la forêt de la Londe-Rouvray est classé comme celle de Roumare.

Philippe Vue

Mais cette décision nécessite un processus plus long, environ deux ans, et passe notamment par une enquête publique et un décret au Conseil d'État. "Ça nous semble vraiment indispensable, vu la dégradation climatique, que de voir ces forêts classées de manière pérenne pour qu'il n'y ait pas des combats de ce type tous les cinq ans ou les dix ans face à des élus qui veulent urbaniser des forêts", poursuit Philippe Vue.

De son côté, Nicolas Mayer-Rossignol établit le même constat sur l'importance des forêts dans la Métropole, tout en modérant les inquiétudes : "Je pense que nous sommes dans un siècle où il faut changer de modèle et il faut prendre des décisions différentes de celles d'il y a quelques années", explique-t-il, suggérant qu'il n'est plus possible, à l'avenir, de prendre de décisions menaçant les forêts de la Métropole.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Métropole de Rouen. La forêt du Madrillet protégée de toute extension de la zone d'activités