En ce moment : BACK ON MY FEET - KIMBEROSE Ecouter la radio

Seine-Maritime. La protection des océans, son combat

Environnement. Jean-Marie Hervieu se mobilise en faveur de l'environnement au sein de Surfrider Le Havre et Run Eco Tean Fécamp.

Seine-Maritime. La protection des océans, son combat
Jean-Marie Hervieu lutte contre les déchets avec Surfrider et Run Eco Team.

Ne lui dites pas qu'il est militant. Jean-Marie Hervieu est un homme de convictions. "J'essaie de faire en sorte que ma vie ressemble à mes convictions."

Ce jeune retraité de 65 ans, père de quatre garçons, est né à Rouen. Il vit maintenant à Fécamp et s'investit activement dans deux associations de protection de l'environnement : l'antenne havraise de Surfrider et Run Eco Team, qu'il a importée à Fécamp. Jean-Marie Hervieu est un marin. Il a été officier de marine marchande pendant presque 15 ans, pour CGM (actuel CMA CGM). Il navigue désormais pour le plaisir, en voilier, souvent en direction du Cotentin (Manche). La marine marchande, il l'a quittée pour "changer de vie et passer du temps avec ma famille. C'est là où je me suis impliqué. J'ai créé ma société Riv'Ouest pour réhabiliter les rivières et les plans d'eau. C'était fin des années 80, début des années 90. J'étais un peu vu comme un marginal à l'époque, mais j'ai eu comme client le Conseil général des Landes, la DDE de Charente-Maritime, la mairie de Roubaix ou encore celle de Saint-Omer dans le Nord". Jean-Marie Hervieu se dit fasciné la mer, les torrents, les rivières. "J'ai voulu remonter à la source des océans. L'eau, c'est mon élément."

"On a maltraité la mer pendant très longtemps"

Son engagement pour Surfrider était une évidence, lui l'ancien marin. "L'association représente bien les convictions qui sont les miennes. C'est-à-dire, préserver l'océan pour que la faune et la flore s'y épanouissent et que nous puissions aussi en profiter. C'est l'esprit des surfeurs de la côte basque à l'origine de Surfrider en France." La mer le fascine. Il a aimé les voyages, les rencontres et l'aventure. Il la sait fragile. "On l'a maltraitée pendant des années. J'ai été aussi de ceux qui l'ont salie, j'en suis conscient. On a été très longtemps à considérer la mer comme une grosse poubelle. La préserver est mon combat."

Pour y parvenir, il organise des collectes de déchets sur la plage du Havre et sur le secteur de Fécamp avec l'association Run Eco Team (courir en ramassant des déchets). "Il faut savoir que 70 à 80 % des déchets en mer proviennent de terre. Le premier des déchets, c'est le mégot, c'est infernal ! Et depuis la crise sanitaire, on trouve aussi beaucoup de masques." À chaque opération de ramassage, les déchets sont toujours aussi importants. "Mes convictions sont intactes, mais je ressens parfois de la lassitude." Son espoir ? Les jeunes. "Ils ont pris conscience. Ils savent que jeter par terre, c'est jeter en mer. Il faut maintenant leur donner les clés, leur apprendre où jeter et comment trier."

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. La protection des océans, son combat