En ce moment : Fortnight (ft. Post Malone) - Taylor SWIFT Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Caen. Un village mobile pour sans-abri s'est installé rue du Marais

Société. En juin, des bungalows ont été installés rue du Marais à Caen. Il s'agit d'un village mobile pour des personnes sans abris.

Caen. Un village mobile pour sans-abri s'est installé rue du Marais
Samy Essa et Sébastien Bellet, deux habitants de la rue du Marais à Caen, devant le village mobile qui vient d'être installé. 

Rue du Marais dans le quartier de la Demi-Lune à Caen, les maisons ont été bâties le long de l'allée les unes après les autres. En avançant jusqu'au milieu de cette rue, on découvre, sur un ancien parking, des bâtiments sous forme de bungalows. Il s'agit d'un village mobile, comme il en existe sur la presqu'ile de Caen depuis 2015, pour accueillir "des personnes en grande précarité", comme l'explique Sébastien Bellet, un habitant de cette rue.

Pour lui et plusieurs de ses voisins, l'inquiétude grandit depuis qu'ils ont appris l'installation de ce village mobile. "Il faut bien comprendre que nous ne sommes pas contre ce projet. La plupart d'entre nous avons acheté notre maison alors que le Cap Horn (centre d'accueil pour sans-abri, NDLR) était déjà installé, nous en avions conscience et nous sommes en faveur de projets sociaux", indiquent ces voisins, réunis désormais sous forme de collectif. Fin mai, ils ont eu connaissance de ce projet par le biais de voisins travaillant dans le social "qui ont entendu des rumeurs", explique Sébastien Bellet. Les gens de la rue ont rédigé une lettre afin de demander une réunion publique. La réunion a eu lieu le 4 juin "en présence du Maire de la ville Joël Bruneau et du préfet, car c'est la préfecture qui porte ce projet". Les bungalows ont été installés quelques jours après. "Il y a une surconcentration sur le quartier et, même si nous l'avons accepté en connaissance de cause, il y a des nuisances. Hier encore, ma fille a dû faire le tour pour rentrer de l'école, témoigne Benedicte Boscher, une des habitantes de la rue et membre du collectif. Les populations accueillies dans ce centre ne le sont dans aucun autre. Ce sont des personnes addictives aux produits dures, avec des problèmes psychiatriques ou avec un animal."

Les premières personnes devraient arriver dans ce village mobile, géré par l'association 2 choses lune, en juillet. "Les conditions d'accueil posent aussi question, car on trouve que ce ne sont pas des logements dignes", indiquent ces habitants.

Permis de construire

"Le seul levier qui nous reste est le recours juridique", précise Samy Essa, membre du collectif. "C'est super dur de se dresser contre un projet social. En temps normal, c'est le genre de projets que nous montons", confie-t-il. Les habitants ont récupéré le permis de construire et sont en train de l'étudier. "Malheureusement, on regarde s'il y a des failles, car aujourd'hui, encore une fois, c'est le seul levier que l'on a."

Sollicitées, la préfecture du Calvados et l'association 2 choses lune n'ont pas voulu répondre à nos questions.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
2 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
Marcel Il y a 2 ans

Les habitants ne sont pas contre ces personnes en grande précarité, mais contre le fait de les parquer dans ce genre de "cabane de chantier" en plein soleil sur un sol goudronné, sans aucune verdure
Que dire des habitants dont les enfants serons face à des situations parfois insoutenables. Que dire aussi de ce village mobile se situant à proximité immédiate d une école dont la sortie se fait pratiquement en face
Tout cela nous semble manquer d humanite et nous pensons aussi que la rue du marais a beaucoup "donné "pour les plus déshérités

Avatar des commentaires sur La Manche libre
thierry78 Il y a 2 ans

Ils doivent être contents les habitants de la Demi- Lune.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)...
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)... Gouville-sur-Mer (50560) 275€ Découvrir
MAISON BREHAL
MAISON BREHAL Bréhal (50290) 400€ Découvrir
Maison meublée bail 1 an LOUVIGNY
Maison meublée bail 1 an LOUVIGNY Louvigny (14111) 2 000€ Découvrir
Automobile
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Meuble de cuisine
Meuble de cuisine Luc-sur-Mer (14530) 1 000€ Découvrir
salle à manger en merisier complete
salle à manger en merisier complete Luc-sur-Mer (14530) 1 200€ Découvrir
Lit clos breton
Lit clos breton Pleumeur-Bodou (22560) 750€ Découvrir
Vide maison
Vide maison Cauvicourt (14190) 0€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Votre horoscope du samedi 18 mai
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Caen. Un village mobile pour sans-abri s'est installé rue du Marais