En ce moment : UNE SECONDE (OU LA VIE ENTIERE) - GAETAN ROUSSEL Ecouter la radio

Rouen. En 2021, le Courtivore voit grand !

Cinéma. Rendez-vous des cinéphiles rouennais, le festival revient sur le devant de la scène avec une formule encore plus riche.

Rouen. En 2021, le Courtivore voit grand !
Vous retrouverez dans cette édition des visages familiers comme Anne Benoît dans le film de Marie Dompnier, Le tapis mais aussi Jackie Berroyer, Romane Bohringer ou Philippe Rebbot.

Privé de séances l'année passée pour cause de pandémie, le festival du court-métrage, qui est aujourd'hui une institution à Rouen, annonce une 20e édition exceptionnelle. Elian Pirio, directeur du festival nous dévoile le programme.

Comment se profile cette nouvelle édition ?

C'est une date spéciale, puisque nous fêtons nos 20 ans. Alors, pour marquer le coup, nous avons souhaité étoffer le programme. Nous aurons cette année 48 films en compétition, soit deux fois plus que d'habitude, car nous avons voulu conserver tous les films que nous avions retenus pour l'édition 2020. Il y aura six actes à cette édition 2021 pour que nos spectateurs découvrent l'ensemble de ces films. Cette année, le final se fera en octobre pour pouvoir organiser un événement vraiment festif. Mais, en marge de cette programmation officielle, nous voulons aussi célébrer cet anniversaire avec des soirées best-of : des projections en plein air à la friche Lucien d'une sélection de films récompensés ces dernières années par le prix du public et du jury, mais aussi les coups de cœur de l'équipe.

En 20 ans, dans quelle mesure le festival a-t-il évolué ?

À l'origine, c'était un festival étudiant. Les films étaient projetés en amphi et la sélection faisait la part belle aux films amateurs. Le public s'est élargi, notre sélection s'est affinée et, à partir de 2008, nous avons commencé à organiser nos séances dans de vraies salles de cinéma. Si le principe reste le même -promouvoir le court-métrage qui manque souvent de visibilité- nous avons dernièrement multiplié les lieux de diffusion grâce à des partenariats avec les structures culturelles locales afin de croiser davantage les publics. Même s'il a beaucoup évolué, le festival reste cependant fidèle à ses principes en invitant les spectateurs à sélectionner les meilleurs courts-métrages en compétition pour finir par une séance best-of. Il y a donc toujours une remise de prix du public à la fin, ainsi qu'un prix du jury.

Comment l'équipe du Courtivore
sélectionne-t-elle les films ?

Au total en 2020 et 2021, c'est plus de 2 500 films que nous avons reçus. Tous ont été visionnés, même si nous ne sommes que quatre à composer la programmation officielle. C'est un gros travail en amont, mais nous sommes tous liés par une même passion. Pour ce qui est des critères, nous n'avons aucun interdit. Nous ne nous limitons que par la durée : les films ne doivent pas excéder 25 minutes. Nous composons ensuite des séances très éclectiques, alternant documentaires, animations, films expérimentaux ou fictions. Et même si la fiction reste le genre le plus représenté, les thèmes sont très divers : du sujet de société à la comédie. Ce qui nous importe, c'est de donner à voir un panorama du court-métrage aux spectateurs.

Pratique. Du 23 juin au 9 juillet, à l'Ariel de Mont-Saint-Aignan et à la friche Lucien à Rouen. 5 €. courtivore.com

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. En 2021, le Courtivore voit grand !