En ce moment : IN THE DARK (FEAT SOPHIE AND THE GIANTS) - PURPLE DISCO MACHINE Ecouter la radio

Seine-Maritime. Attaques de loup : pourquoi s'agirait-il du même animal que l'an passé ?

Environnement. Les experts confirment avec quasi-certitude que les nouvelles attaques d'ovins à Rebets et Vieux-Manoir entre le jeudi 7 et le samedi 9 janvier 2021 sont à attribuer à un loup, probablement le même que celui qui avait été repéré l'an passé, dans le pays de Bray.

Seine-Maritime. Attaques de loup : pourquoi s'agirait-il du même animal que l'an passé ?
Le loup a de nouveau été repéré en Seine-Maritime, à Rebets et Vieux-Manoir dans les nuits entre le jeudi 7 et le samedi 9 janvier. (illustration)

Les experts de l'Office national de la biodiversité (OFB) et de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) sont formels. Les attaques qui ont causé la mort de six ovins à Rebets et Vieux-Manoir, dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 janvier et la suivante, sont très certainement liées à la présence d'un loup dans le département. "On regarde l'état des morsures, généralement c'est une prise au cou. On regarde la largeur entre les crocs et la profondeur des morsures", détaille François Bellouard, directeur adjoint de la DDTM. La distance entre les deux villages semble aussi confirmer qu'il s'agit bien de cet animal, qui couvre bien plus de terrain que des chiens errants.

Le même animal que l'an passé

Il s'agit donc bien d'un loup, à 99 % selon le spécialiste. Et certainement le même que celui qui avait été vu dans le département l'an passé. D'abord, parce que les attaques sont très semblables aux précédentes : "C'est la même prise au cou, avec l'arrachage d'une patte. Ça ressemble à la signature de l'animal", explique François Bellouard.

Le reste est une question de probabilité. Il y a très peu de chance qu'un autre loup solitaire se trouve en Seine-Maritime. "Le front de colonisation du loup est dans le Grand Est. Les meutes sont dans les Alpes et dans le Jura." Un autre indice est la fréquence des attaques. Elles étaient régulières en Seine-Maritime puis se sont arrêtées quand d'autres ont été signalées dans la Somme et dans l'Oise. À leur tour, ces départements n'ont pas compté d'attaques récentes, alors que de nouvelles occurrences sont relevées en Seine-Maritime. "Il s'agit donc très probablement du même animal qui a un peu tourné", juge François Bellouard.

Une chose est sûre, il n'y a pas de danger pour l'homme, que "le loup cherche à ne pas rencontrer. Vous aurez plutôt de la chance si vous le croisez !" Quant aux exploitants agricoles touchés par les attaques de l'animal, ils sont indemnisés par les services de l'État.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
Casa56 12/01/2021 - 17h03
Signaler ce commentaire

Bonjour,
Nous avons souvent des réactions concernant les conditions d'élevage et d'abattage des animaux. Trouvez vous normal de voir ces pauvres bêtes sans défenses se faire massacrer par un loup ?
Je ne crois pas que l'éleveur soit satisfait de l'indemnité quand il voit dans quelles conditions sont mortes ces bêtes. Cordialement

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Attaques de loup : pourquoi s'agirait-il du même animal que l'an passé ?