En ce moment : DANCE MONKEY - TONES AND I Ecouter la radio

Octeville-sur-Mer. Un pôle d'imagerie nucléaire

À la pointe de la technologie, le nouveau pôle havrais d'imagerie nucléaire a été inauguré, le vendredi 13 décembre. Il accueillera ses premiers patients, le mercredi 18 décembre.

Octeville-sur-Mer. Un pôle d'imagerie nucléaire
Arnaud Halley et Frédéric Patrois, médecins nucléaires et copropriétaires du Centre havrais d'imagerie nucléaire. - Joris Marin

Un sigle pour parler de santé. Le CHIN est le Centre havrais d'imagerie nucléaire. Hébergé jusqu'à maintenant au sein de l'hôpital Jacques-Monod, il délocalise ses locaux rue René-Duvauchelle à Octeville-sur-Mer, et accueille ses premiers patients, le mercredi 18 décembre, dans un bâtiment neuf. "L'hôpital Monod, par une décision administrative, a décidé de mettre un terme au partenariat public-privé mis en place en 2005", expliquent Arnaud Halley et Frédéric Patrois, médecins nucléaires, et copropriétaires du CHIN. Ils ont alors décidé d'investir 8 millions d'euros pour monter leur centre, au sein duquel vont travailler 15 personnes (trois médecins libéraux et 12 salariés), sans compter les cardiologues.

Un site facile d'accès

Ce site de 900 mètres carrés se trouve juste en face de l'Hôpital privé de l'Estuaire (HPE). Il est d'ailleurs adossé de façon administrative à l'HPE. "Cet établissement dispose en particulier d'une unité de soins intensifs cardiologiques, d'une salle de coronarographie, ce qui permettra en cas de nécessité d'avoir une prise en charge rapide et efficace de nos patients", soutient Arnaud Halley, qui se réjouit aussi de la localisation géographique de son centre, facile d'accès, avec à proximité, notamment, le bus et le tramway. Au sein du CHIN, on retrouve la caméra CZT, dédiée à la cardiologie (deux équipements seulement en Normandie. L'autre se situe à Caen), qui est utilisée depuis 2018 par le personnel du CHIN. "Auparavant, s'agissant de la scintigraphie cardiaque, l'examen durait 15-20 minutes. Aujourd'hui, grâce à cet outil, on arrive à moins d'une dizaine de minutes". Le CHIN a aussi fait l'acquisition d'une caméra scintigraphique couplée à un scanner de dernière génération. De quoi améliorer la prise en charge des patients. "On va injecter 30 % de moins d'activité radioactive aux patients, et l'examen sera réduit également de 30 % dans sa durée".

Matériel dernier cri et ambiance conviviale

Un équipement qui offre à la population des examens de médecine nucléaire à la pointe du progrès technologique, le tout dans une ambiance conviviale, chaleureuse et lumineuse. "On a tenté de corriger tous les défauts présents dans l'ergonomie de nos anciens locaux. Par exemple, il y a maintenant des déshabilloirs autour de toutes les caméras. Cela permet de fluidifier le trafic des patients et ainsi de réduire les délais de rendez-vous." Le CHIN pratique tout type de scintigraphie. La scintigraphie cardiaque représente un peu moins de 50 % de l'activité de l'établissement. Le reste concerne les autres examens, notamment la scintigraphie osseuse, pulmonaire, des reins, du cerveau.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Octeville-sur-Mer. Un pôle d'imagerie nucléaire