En ce moment : FAIS-LE - JEREMY FREROT Ecouter la radio

Seine-Maritime. Mineurs isolés et budget pour la plénière du département

Betrand Bellanger préside sa première assemblée plénière du Conseil départemental de la Seine-Maritime, vendredi 22 novembre 2019. Plusieurs sujets seront abordés, dont un rapport sur les mineurs non accompagnés, faisant suite à une mission de six mois.

Publié le 22/11/2019 à 14h38 - Par Amaury Tremblay
Seine-Maritime. Mineurs isolés et budget pour la plénière du département
Betrand Bellanger connaît sa première assemblée plénière en tant que président du département de la Seine-Maritime, vendredi 22 novembre 2019.

Pour la première assemblée plénière de Bertrand Bellanger en tant que président du Conseil départemental de la Seine-Maritime, plusieurs dossiers importants sont abordés, vendredi 22 novembre 2019, à l'Hôtel du département à Rouen (Seine-Maritime).

Hausse de 300 % des MNA

Un rapport sera présenté, faisant suite à la mission d'information et d'évaluation relative aux mineurs non accompagnés (MNA), qui a duré six mois. "Nous avons observé une hausse de 300 % de leur nombre depuis 2016", rappelle Bertrand Bellanger. De 272 mineurs non accompagnés en 2016, ce chiffre est passé à 832 en 2019, provenant essentiellement de pays francophones d'Afrique subsaharienne.

Bertrand Bellanger souligne la mise en place de "plus de 500 places d'hébergement durable", permettant de diminuer aussi le temps d'évaluation de la minorité des jeunes. Elle est actuellement à quatre jours, en moyenne, selon le président du Département, contre 3 à 4 semaines durant l'été 2018.

Bertrand Bellanger

Le budget consacré à la prise en charge des MNA a également fortement augmenté, passant de 9 millions d'euros en 2016 à 31,5 millions d'euros en 2018. Il en est de même pour le personnel qui est mobilisé sur ce dossier avec 18 agents du département contre deux auparavant.

Désendettement du Département

L'assemblée départementale va également examiner les orientations budgétaires pour 2020, marquées par une "maîtrise des dépenses de fonctionnement permettant de dégager des finances pour les solidarités", poursuit Bertrand Bellanger qui se satisfait du désendettement important du département.

"Nous sommes passés sous la barre du milliard d'euros de dette sans augmenter la fiscalité locale", explique-t-il. Ce désendettement est passé par une "renégociation de la dette et une optimisation des dépenses". La Seine-Maritime reste le deuxième département le plus endetté de France, derrière la Seine-Saint-Denis.

"C'est un cycle vertueux, mais il faut rester prudent", admet le président du Département. Le vote du budget aura lieu lors de l'assemblée plénière du jeudi 12 décembre 2019.

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Mineurs isolés et budget pour la plénière du département