En ce moment : FADE UP (FEAT.HAMZA ET SCH ) - ZEG P Ecouter la radio

Le Havre. Football (Ligue 2) : Pourquoi le HAC a perdu de sa superbe

Attendu à Auxerre (Yonne), samedi 5 octobre 2019, Le Havre AC (Seine-Maritime) doit se ressaisir après un mois de septembre mal négocié. Comment expliquer cette baisse de régime après un été flamboyant ? Décryptage.

Le Havre. Football (Ligue 2) : Pourquoi le HAC a perdu de sa superbe
Tino Kadewere n'a plus la même réussite qu'en début de saison - HAC TWITTER

Leader fin août après son coup d'éclat à Caen (0-3), le Havre AC est redescendu à la quatrième place, à l'aube d'une dixième journée qui le verra se produire à Auxerre, samedi 5 octobre 2019. Après deux nuls en demi-teinte contre le Paris FC (0-0) et Orléans (2-2), les Ciel et Marine ont chuté pour la première fois de la saison face à Châteauroux (0-1), vendredi 27 septembre 2019 au Stade Océane (0-1). Tendance Ouest avance deux raisons à ce passage à vide.

Kadewere ne marche plus sur l'eau

En inscrivant, sur penalty, son dixième but de la saison, vendredi 20 septembre 2019 à Orléans, Tino Kadewere avait égalé le record de buts après huit journées établi l'an dernier par le Messin H. Diallo (depuis l'instauration d'une poule unique en L2 en 1993-1994). C'est peu de dire que l'international zimbabwéen a réalisé un début de saison stratosphérique. Un mélange détonant de talent et de réussite insolente, symbolisé par une stat : ses huit premières frappes cadrées de la saison ont toutes fini au fond des filets ! Mais il fallait bien se douter qu'il ne pourrait pas continuer à marcher sur l'eau éternellement. Le contrecoup s'est fait sentir lors des deux derniers matches au stade Océane, face au Paris FC et Châteauroux.

Ne vous méprenez surtout pas ! Il ne s'agit pas ici de lui jeter la pierre, juste de constater que le HAC manque cruellement d'arguments offensifs dès lors que son buteur vedette n'est pas dans un grand jour. Malgré des progrès indéniables et un statut de titulaire qu'il découvre à ce niveau, Thiaré peine à s'affirmer comme un véritable leader d'attaque. Le problème, c'est que les solutions de rechange sont quasi nulles. Dzabana ? L'ancien Lyonnais est bloqué à l'infirmerie (entorse au pied gauche). Rien ne dit, de toute façon, que le banni de la saison passée puisse être une alternative crédible. Bazile ? À mille lieues du rendement escompté à son arrivée au HAC en juin 2018, l'homme aux 93 matches de L1 s'est éparpillé en début de saison en multipliant les longs voyages pour défendre les couleurs de la sélection haïtienne. Et puis la poisse lui est tombée dessus. De retour dans le groupe à l'occasion du déplacement à Orléans, il a dû quitter le terrain huit minutes seulement après son entrée en jeu, victime d'un choc à la tête avec perte de connaissance. Assifuah ? Difficile d'accorder beaucoup de crédit à un joueur qui n'a plus marqué depuis le… 15 décembre 2017. À l'évidence, cela n'aurait pas été du luxe si le HAC avait enrôlé un attaquant supplémentaire lors du mercato estival, comme le souhaitait Paul Le Guen.

Des recrues qui déçoivent

Arrivés sur les bords de la Manche auréolés d'un statut d'international, le Tunisien Ayman Ben Mohamed et les Turcs Umut Meras et Ertugrul Ersoy étaient censés bonifier l'équipe. Même s'il est bien sûr beaucoup trop tôt pour tirer des enseignements définitifs, force est de reconnaître que leur apport est pour l'instant nettement insuffisant. Buteur face à Grenoble et passeur décisif à Orléans, Ben Mohamed avait pourtant laissé entrevoir de belles promesses à chacune de ses entrées en jeu. Mais pour sa première titularisation face à Châteauroux, il est complètement passé au travers. À tel point que Paul Le Guen n'a pas hésité à le sortir à la mi-temps.

Meras a montré, lui aussi, de belles choses lors de ses premières apparitions sur le côté gauche de la défense. Mais à Orléans, une relance manquée aurait pu coûter un but. Quant à son geste d'humeur à l'origine de son expulsion face à Châteauroux, il est tout simplement inacceptable.

Mais c'est peut-être Ersoy qui suscite finalement le plus d'interrogations. Présenté comme le futur patron de la défense havraise, l'ancien joueur de Bursaspor souffre d'un déficit de préparation. Il apparaît lent, en difficulté dans l'impact physique, et en manque évident de repères. À son passif, un penalty concédé à Orléans et un duel perdu au départ de l'action qui a amené le but castelroussin. "Il faut qu'on améliore l'intégration des nouveaux", reconnaît sans ambages Paul Le Guen.

Auxerre - HAC, 10e journée de Ligue 2, samedi 5 octobre 2019 à 14 h 45.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le Havre. Football (Ligue 2) : Pourquoi le HAC a perdu de sa superbe