En ce moment : PS_JE TAIME - CHRISTOPHE WILLEM Ecouter la radio

Le-Havre. Assises de la Mer : l'éolien monte en puissance, Hulot timide sur l'hydrolien

Les 13e Assises de l'économie de la mer se sont terminées mercredi 22 novembre 2017 au Havre (Seine-Maritime). Elles ont rassemblé 1 900 personnes, un record de participation. Nicolas Hulot, le ministre de la transition écologique et solidaire, a clôturé ses Assises avec un discours très porté sur les énergies renouvelables. Il veut aller plus vite dans ce domaine.

Le-Havre. Assises de la Mer : l'éolien monte en puissance, Hulot timide sur l'hydrolien
Nicolas Hulot reçu au Havre par Nicole Klein, la préfète de Normandie et Luc Lemonnier, le maire du Havre. - Gilles Anthoine

Les Assises de l'économie de la mer avaient été ouvertes mardi 21 novembre 2017 par Édouard Philippe, le Premier ministre et ancien maire de la Cité océane. Elles se sont clôturées mercredi 22 novembre 2017 par un discours de Nicolas Hulot, le ministre de la transition écologique et solidaire. Un discours très accès sur les énergies renouvelables maritimes et notamment l'éolien Offshore. L'objectif du ministre est d'atteindre les 40 % d'énergies renouvelables en France en 2030.

Accélérer les procédures

Pour accéder à cet objectif, il est conscient que les procédures pour monter un parc d'éoliennes offshore sont trop longues (10 à 15 ans actuellement). Écoutez Nicolas Hulot:

Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique

Nicolas Hulot veut simplifier les procédures d'appel d'offres pour ne passer dépasser 7 ans entre le premier appel et la pose du premier mât. Les prochains sites de Dunkerque et Olérons devraient bénéficier de ces procédures simplifiées. Pour encore plus de simplification, le transport de l'électricité entre ces champs d'éoliennes offshore et la terre se fera systématiquement en passant par RTE.

Nicolas Hulot veut également développer l'éolien flottant qu'il considère comme une énergie d'avenir. Ces éoliennes d'un nouveau type devraient être lancées dès 2018 (en tout cas les premières études) en Nord et Sud Bretagne ainsi qu'en Méditerranée.

Le ministre de la transition écologique veut aller vite. Nicolas Hulot souhaite qu'un appel d'offres d'ampleur (concernant ces énergies renouvelables maritimes) soit lancé tous les ans.

Le maire de Cherbourg conforté

Depuis la Manche, les Assises ont été suivies avec intérêt. Notamment par Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin, où LM Wind Power construit actuellement une usine de pales d'éoliennes.

D'autant qu'à l'occasion de ces Assises, EDF Energies Nouvelles a indiqué espérer lancer à la mi-2018 la réalisation d'un premier parc éolien en mer au large de Fécamp (Seine-Maritime) :

Benoît Arrivé

Pas d'annonce sur l'hydrolien

Sur l'hydrolien, les entreprises espéraient une annonce, pour lancer au plus tôt les procédures administratives des fermes commerciales, c'est-à-dire à échelle industrielle. Il n'en a rien été. De quoi faire qualifier le discours de Nicolas Hulot de "rendez-vous manqué pour une filière novatrice", par l'un des acteurs du secteur, Jean-François Daviau, patron des hydroliennes Sabella.

Open Hydro, filiale de Naval Group (ex-DCNS) doit ouvrir une usine d'assemblage d'hydroliennes à Cherbourg au printemps. Les collectivités locales ont investi plus de 100 millions d'euros sur le port pour accueillir des activités en lien avec les EMR.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le-Havre. Assises de la Mer : l'éolien monte en puissance, Hulot timide sur l'hydrolien