En ce moment : AU BOUT DU MONDE - MARGHE Ecouter la radio

Caen. Dix millions d'euros débloqués par la région Normandie pour sécuriser les abords des établissements scolaires

Hervé Morin, président de la région Normandie était, mercredi 8 février 2017, en visite au lycée Dumont d'Urville à Caen (Calvados). Ce lycée fait partie des établissements scolaire qui ont accepté de sécuriser les abords du lycée puis d'installer des caméras de vidéosurveillance.

Caen. Dix millions d'euros débloqués par la région Normandie pour sécuriser les abords des établissements scolaires
Hervé Morin et les proviseurs des lycée La Place et Dumont d'Urville à Caen (Calvados). - Margaux Rousset

Le président de la région Normandie, Hervé Morin, était en visite au lycée Dumont d'Urville à Caen (Calvados), mercredi 8 février 2017. L'établissement fait partie des 154 lycées normands contactés par la région pour savoir s'ils voulaient bénéficier d'une aide financière pour sécuriser les abords des établissements.

Dix millions d'euros débloqués

Par des travaux d'infrastructures dans un premier temps, puis, s'ils le souhaitent, par l'installation de caméras de vidéosurveillance aux abords de l'établissement. La région Normandie a débloqué une enveloppe de 10 millions d'euros, à répartir au cas par cas selon les besoins des établissements.

Rendre le lycée moins perméable

Le lycée Dumont d'Urville et le lycée Laplace qui se jouxtent, ont tous les deux accepté après avoir tenus leurs conseils d'administration respectifs. Le problème principal de ces établissements est, qu'à eux deux, ils compilent pas moins de 8 entrées possibles. "Il faut revoir les clôtures de l'établissement et les problèmes de porte d'accès", explique Denis Le Cléach, le proviseur de Dumont d'Urville. Il explique également que ces travaux et l'installation de vidéosurveillance à l'extérieur de l'établissement sont importants pour le bien-être des lycéens.

Denis Le Cleach, proviseur du lycée Dumont d'Urville

La visite d'Hervé Morin a été interrompue quelques instants par des lycéens extérieurs à l'établissement. Ils ont interpellé le président de Région pour lui faire part de leurs désaccords notamment sur la vidéosurveillance. Comme l'explique Loris.

Loris lycéen interpelle Hervé Morin

Hervé Morin a expliqué, à son tour la nécessité de ce projet.

Hervé Morin explique le projet

Actuellement, sur les 154 établissements normands contactés, 54 ont accepté la vidéosurveillance et 2 l'ont refusée. Le reste des établissements ne s'est pas encore prononcé.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Dix millions d'euros débloqués par la région Normandie pour sécuriser les abords des établissements scolaires