En ce moment : LA HOULE - NOLWENN LEROY Ecouter la radio

Paris (AFP). Loi travail: Hollande estime que le 49-3 "convenait" dès lors qu'une "minorité" bloquait

François Hollande a estimé mercredi en conseil des ministres que le recours au 49-3 pour la loi travail "convenait" dès lors qu'une "minorité" de parlementaires "bloquait" son adoption, selon le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Paris (AFP). Loi travail: Hollande estime que le 49-3 "convenait" dès lors qu'une "minorité" bloquait
Le président François Hollande et Manuel Valls à l'Elysée le 11 mai 2016 - AFP

Le président Hollande a déclaré que cette décision "convenait dès lors qu'il y avait une minorité qui bloquait l'adoption de cette loi malgré les propositions de compromis qui avaient été faites", a-t-il déclaré lors de son compte rendu hebdomadaire du conseil des ministres.

Une partie des "frondeurs" du PS ont maintenu leur opposition à la loi travail mardi matin après une réunion à Matignon avec Manuel Valls, ce qui a conduit l'exécutif à recourir au 49-3.

Stéphane Le Foll a assuré que "l'ambiance" lors du conseil des ministres avait été "tout à fait sereine".

"Il faut, a dit le président de la République, rappeler que cette loi vise à la fois à conforter les droits des salariés", a-t-il poursuivi, évoquant "en particulier le Compte personnel d'activité et la négociation dans l'entreprise (...) avec les syndicats".

"C'est important dans un moment où l'on a pour objectif, en même temps que l'on garantit des droits pour les salariés d'offrir aussi les souplesses nécessaires aux entreprises pour qu'elle embauchent et en particulier en CDI", a-t-il insisté.

"C'est l'objectif qui est celui de cette loi et il y aura à partir de là une discussion demain à l'Assemblée nationale sur une motion de censure", a-t-il rappelé.

François Hollande, a-t-il ajouté, a également indiqué en conseil des ministres qu'il était "déterminé à défendre ce projet de loi, à l'expliquer" et "qu'il allait se mobiliser" pour le défendre.

"C'est toujours regrettable de ne pas pouvoir trouver un accord", a-t-il cependant concédé, interrogé sur le recours au 49-3.

Quant à l'hypothèse d'un ralliement de frondeurs PS à la motion de censure déposée par la droite, ce serait, selon lui, "incompréhensible" et aurait "sûrement des conséquences" même s'il appartiendrait au Parti socialiste d'en décider.

"Je ne pense pas qu'il y ait de risque, je ne le crois pas et surtout je ne le souhaite pas", a-t-il cependant observé.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Paris (AFP). Loi travail: Hollande estime que le 49-3 "convenait" dès lors qu'une "minorité" bloquait