En ce moment : Star Walkin - Lil Nas X Ecouter la radio

La tendance "monoproduit" se confirme à Caen

L'ouverture récente de Pita Pit (Boulevard du Maréchal Leclerc) et du Bagelstein (rue de Bras) confirme une tendance déjà bien installée à Caen : celle du " monoproduit", la déclinaison d'un seul aliment. Vrai gage de qualité ou simple effet de mode ? Rencontre avec quelques artisans du goût qui ont fait ce pari.

La tendance "monoproduit" se confirme à Caen
Nombreux sont ceux qui ont fait le choix d'une enseigne monoproduit. - Rosana Orihuela

Les enseignes « monoproduit » fleurissent à Caen depuis un moment : choux pâtissiers, bagels salés et sucrés, pancakes revisités… Ce que « L’Atelier du burger », « Sézame et Pavot » et « C&Choux » ont en commun ? Tous misent sur le savoir-faire et la maîtrise de leur cuisine.

En commun : la passion du savoir-faire

« Nous avons de la créativité à revendre : parfums inédits, esthétisme poussé à l’extrême, création de « collections » selon les saisons, déclinaisons en sucré et en salé sont autant de facteurs indispensables pour ne pas lasser une clientèle et cela on sait faire », explique Solenn et Anthony Le Rhun de C&choux. « Mon produit, je le maîtrise de A à Z, avance de son côté Johann Cussy, gérant de Sézame et Pavot. Ce qui compte, c’est de développer le support en misant sur la qualité, l’authenticité et l’originalité. » Un cuisinier haut en couleurs qui a ouvert en 2013 à Caen la première boutique dédiée aux bagels salés et sucrés. « Peu de gens y croyaient », se souvient-il. Aujourd’hui Johann Cussy a ouvert une seconde boutique à Courseulles-sur-Mer. Ses recettes évoluent au fil du temps : « J’essaie de respecter la « saisonnabilité » des produits car il faut être cohérent jusqu’au bout. »

Un même engagement à L’Atelier du burger. Pour son gérant, François D’Allemagne, le pari du monoproduit « permet de proposer uniquement des produits frais ». Ce qu'y gagne un client, « c’est tout d’abord un savoir-faire. En termes de qualité, il y a une vraie maîtrise », affirme-t-il. Une qualité qui demande un travail exigeant : « cette spécialisation nécessite un renouvellement permanent avec de nouveaux axes de développement et de différenciation afin de pérenniser le concept et ainsi assurer sa survie », déclare-t-on chez C&choux.

« Des clients épicuriens »

« Les gens en ont marre de se faire avoir, ils sont de plus en plus exigeants. Et pour avoir de la qualité, le plus simple, c’est de se concentrer sur un seul produit », assure François. « Ma clientèle est une clientèle de gourmets et de gourmands, de vrais épicuriens ! », se réjouit, de son côté, Johann Cussy. « La tendance monoproduit, c’est un retour sur l’authenticité, poursuit-il. On met en avant la qualité des produits et des saveurs. On est là pour donner à manger mais aussi pour faire plaisir ! » Au vu de ses déclinaisons audacieuses (bagel aux escargots, bagel au magret de canard et sorbet pêche de vigne), on le croit sur parole… !

Adresses :

Sézame et Pavot : 10 rue Gemare, Caen

L’Atelier du Burger : 6 rue Buquet, 27 rue Ecuyère, Caen

C&Choux : 2 rue Léon Lecornu, Caen

Et aussi : Le Pancake Night Fever, Le Bagelstein, Le Pita Pit (pitas), La Fée sweety (cupcakes)…

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
La tendance "monoproduit" se confirme à Caen