En ce moment : OPEN UP (DIS LE MOI) (FEAT. LOLA DUBINI) - MATT SIMONS Ecouter la radio

Laurent Beauvais a quatre ans pour marquer son mandat

Laurent Beauvais vient de présider la première session du nouveau Conseil régional. Il précise pour Tendance Ouest ses projets essentiels pour son second mandat et ses ambitions pour la Basse-Normandie. Entretien.

Laurent Beauvais a quatre ans pour marquer son mandat
Vous avez quatre ans devant vous à la tête de la Région. Qu'allez-vous faire d'essentiel ?
“Dans la campagne que j'ai menée, j'ai clairement indiqué quels étaient mes objectifs pour ce nouveau mandat. Ce qui a un peu changé, c'est l'aggravation de la crise et surtout la politique de rigueur que l'Etat est en train de déployer, y compris en direction des collectivités. Il nous faut redéfinir les moyens de la Région et établir nos priorités. Mon objectif pour 2014 passe par de très gros dossiers comme le rétablissement du caractère maritime du Mont Saint-Michel ou le 70ème anniversaire du Débarquement. J'ai également à coeur de mettre en place un projet territorial pour 2020. Je veux redonner de la perspective aux Bas-Normands”.
Qu'entendez-vous par projet territorial ?
“Bien sûr, il y a le rapprochement avec le Grand Paris mais ce n'est pas notre seule problématique territoriale. Le sud Manche et de l'Orne sont plutôt tournés vers l'Ouest, vers Rennes, vers Le Mans. Je dois intégrer cette dimension dans la perspective de 2020”.
Que voudriez-vous que l'on retienne de vous après vos quatre ans de mandat ?
“Le rétablissement du caractère maritime du Mont Saint-Michel compte beaucoup à mes yeux et nous faisons tout actuellement pour que ces travaux soient achevés en 2014. Je veux mener à terme la préparation des Jeux Equestres Mondiaux. C'est un grand rendez-vous international et normand sur un sujet très identitaire pour notre région. Enfin, il y a le ferroviaire, toujours le ferroviaire ... Nous aurons en 2014 les premiers matériels sur la ligne Paris-Granville. Voilà ce que je voudrais avoir réalisé en 2014”.
2014 sera-t-elle aussi l'année de la réunification ?
“Je suis, sur cette question comme sur beaucoup d'autres d'ailleurs, d'un pragmatisme complet. La réunification ne se fera pas par le haut, mais sur le terrain. Le ferroviaire peut dans ce sens nous y aider. Si nous parvenons, Hauts et Bas-Normands, à nous mobiliser pour un projet   commun de ligne à grande vitesse, nous aurons fait un grand pas pour aboutir à une réunification en 2014. ”.
Envisagez-vous un nouveau mandat en 2014 ?
“Oui, mais les règles ont changé avec la réforme territoriale. J'espère qu'en 2012, la gauche gagnera l'élection présidentielle pour casser cette réforme absolument invraisemblable, comme le mode de scrutin. Rendez-vous donc en 2012 !”













Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Laurent Beauvais a quatre ans pour marquer son mandat