En ce moment : GIANTS - DERMOT KENNEDY Ecouter la radio

A Caen, ma maison c'est un bateau !

La fête bat son plein. Les 20 000 personnes venues assister au concert gratuit de VV Brown en plein centre-ville de Caen sur la place Courtonne, le 2 juin dernier, se trémoussent aux accents de la star britannique

A Caen, ma maison c'est un bateau !
 A une trentaine de mètres derrière la scène, Didier Doré est tranquillement blotti dans son 'cocon”. Sur son bateau de 11 mètres, cet employé de la mairie de Caen, âgé de 57 ans, finit de préparer son repas. Il y a certes un peu de bruit, mais cela ne l'empêche pas de profiter de la soirée à sa manière. 'Une fois entré dans son bateau, on part en voyage, on quitte la ville”, assure-t-il, les yeux qui pétillent. Sur son plan de cuisine, le micro-ondes est lui resté à quai. 'Je ne peux pas m'en servir, car sinon, je fais tout disjoncter”, sourit-il.

Toutes les commodités

Récemment installé dans le bassin Saint-Pierre “pour une durée indéterminée”, Didier Doré vit son rêve. Et ce rêve d'une vie sur l'eau en plein c½ur de la ville, il n'est pas le seul à le réaliser. Comme lui, une vingtaine de résidents caennais ont choisi de vivre sur le bassin Saint-Pierre à bord de leur drôle de maison flottante. Dont une famille avec deux jeunes enfants.
Didier Doré est bien loti. Son voilier est doté d'une petite douche. Plusieurs de ses voisins doivent s'en remettre aux sanitaires du port, “très bien tenus”, de l'avis de tous. Juste à côté, chacun vient chercher son courrier dans les boîtes aux lettres mises à disposition par la capitainerie.
Le courrier virtuel a beaucoup plus de mal à passer. “Lorsque la mairie a réaménagé le bassin en 2004, elle a oublié de faire passer des lignes téléphoniques le long des pontons. Du coup, on marche tous au portable, et pour internet, on passe par les clés 3G”, explique Arnaud Fontaine, propriétaire du Siga Siga, amarré depuis sept ans.

Il est chauffeur de bus

Cheveux poivre et sel, yeux plissés en permanence comme pour mieux scruter l'horizon, le chauffeur de bus chez Twisto poursuit : “il faut bien avouer que vivre dans son bateau relève plus du caravaning que de la vie en appartement, ce qui ne m'empêche pas de me sentir 100% connecté avec la ville”. Ce sentiment est partagé par le plus grand nombre. “Le port de Caen est très apprécié des résidents et des visiteurs qui restent quelques jours, car il est entouré de nombreux commerces, de bars et d'endroits pour sortir”, souligne Stéphane Bradique, le emaître de port adjoint.
A l'intérieur du Siga Siga, un gréement d'une trentaine d'années, les travaux d'aménagement ne manquent pas. Couches de trois millimètres en guise d'isolant le long des parois, aménagement permanent des espaces pour gagner le moindre centimètre carré, réflexion sur l'installation de panneaux solaires... En revanche, hors de question d'installer une machine à laver à bord.“D'abord, c'est trop lourd pour le bateau et puis cela prend trop de place”, estime Arnaud Fontaine. Heureusement, les lavomatics ne sont pas loin. Cette proximité avec la cité fait du bassin un port de prédilection pour tous ces marins “accros” à leur ville.

Un loyer qui ne cesse d'augmenter
Résidents comme usagers se plaignent de la hausse de la taxe d'amarrage, l'équivalent de leur loyer. Même si elle demeure encore raisonnable, elle a augmenté de 27,5% entre 2008 et 2010, en partie à cause de la  suppression, par la nouvelle municipalité, d'une  subvention annuelle de 20 000 euros. “Beaucoup de personnes estiment que, parce qu'on a un bateau, on est riche”, souligne Arnaud Fontaine, propriétaire du Siga Siga. “Dans mon cas, je suis chauffeur de bus, et j'ai simplement fait le choix de vivre dans mon bateau”.
De son côté, Antoine de Gouville, attaché de direction aux équipements de la Chambre d'industrie et de commerce de Caen, assure que le “port est déficitaire, d'où cette nécessité d'augmenter la taxe d'amarrage”. En 2009, il manquait 3 000 euros pour boucler le budget. En 2011, le loyer augmentera de 7,5%. Les résidents s'y plieront, leur goût pour cette vie originale prenant toujours le dessus.

Maxence Gorréguès
Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
A Caen, ma maison c'est un bateau !