En ce moment : DIS-MOI COMMENT TU DANSES - BOULEVARD DES AIRS Ecouter la radio

Compostage : un tiers des déchets transformable en engrais

Le compostage permet la valorisation des déchets verts et de cuisine. On en obtient un excellent engrais naturel.

Compostage : un tiers des déchets transformable en engrais

Comment obtenir un composteur gratuit ? Comment l’utiliser ? Entretien avec Cécile Jean, chargée du traitement et de la valorisation des déchets, et Alexandre Pley, maître-composteur.

Où en l’installation des composteurs dans l’agglomération ?

"Depuis 2005, plus de 9 000 composteurs ont été installés chez des particuliers de l’agglomération habitant une maison. Les riverains qui ne seraient pas encore équipés doivent se rapprocher de leur mairie. Pour ceux qui vivent en appartement,  nous proposons aussi des composteurs au pied de leur immeuble. Huit d’entre eux sont en service à Caen, Louvigny, Colombelles, Ifs et Blainville. Trois autres le seront très prochainement. Nos prévisions portent sur 75 composteurs d’ici à la fin 2015".

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

"Il faut disposer dans sa copropriété d’un espace vert suffisamment grand pour accueillir les trois composteurs. Ils ne doivent pas être trop proches des fenêtres ni trop loin de l’entrée principale de l’immeuble afin de rester faciles d’accès".

Vous dites qu’il en faut toujours trois ? 

"Oui, le premier sert à recueillir la matière sèche : les feuilles, l’herbe, les petits branchages, etc. Le second est un bac d’apport où sont déposés les déchets de cuisine. Quand une personne dépose ses épluchures, il faut qu’elle ajoute une poignée du contenu du premier bac. Le tout restera en moyenne six mois. Et une fois par semaine, quelqu’un doit être désigné pour brasser le mélange. Enfin, le troisième est un bac de maturation. Il accueille la production du second bac quand celui-ci est plein. Six mois plus tard, le compost est mature. Il est redistribué aux foyers, pour leurs plantes, ou épandus dans les espaces verts collectifs".

Comment sélectionnez-vous les demandeurs ?

"La base de tout, c’est le volontariat. Il leur faut d’abord mener une petite enquête de voisinage pour savoir si dans l’immeuble, les occupants  montrent de l’intérêt pour le projet. Il faut aussi obtenir l’accord préalable du syndic et ensuite contacter le Syvedac (tél. 02 31 28 40 03) qui vérifie la faisabilité du projet".

Finalement, que doit-on faire pour obtenir un bon compost ?

"Les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’oeufs, les filtres et marc à café ou thé, les serviettes en papier... Attention, à l’inverse, un composteur ne doit pas accueillir de coquillages, d’os, de viandes, d’huiles végétales".

Bon à savoir :

"Un tiers de votre poubelle grise est "compostable", assure Jean-François Le Querler, président du Syvedac. "Le compostage est l’un des axes forts de notre programme local de prévention des déchets. Grâce à ce programme, sur un an, nous avons enregistré une baisse de 7 kilos de déchets par habitant".

Recevez l'actualité gratuitement
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Compostage : un tiers des déchets transformable en engrais