En ce moment : BUTTERFLY - SUPERBUS Ecouter la radio

Rouen : après Shell et Petroplus, c'est Total qui vend l'usine GPN

L'inquiétude augmente chez les 350 salariés de l'usine GPN de Grand-Quevilly, dans la banlieue de Rouen qui prévoient une journée d'action ce lundi 13 mai, suivie d'une grève mercredi prochain.

Révélée par le magazine Usine Nouvelle, le groupe pétrolier Total est en négociation déjà très avancée  avec le groupe autrichien Boréalis pour la vente de son activité d'engrais. Il faut dire que le scénario de Petroplus à Petit-Couronne est dans les têtes.
Total, qui a reçu une offre d’acquisition de la part du groupe autrichien, a décidé d’entrer en négociation exclusive avec ce possible repreneur. "Cette activité de fertilisants n'est pas au cœur de nos métiers et au vu de l'offre de Borealis, un groupe solide avec une vraie stratégie de développement, nous considérons que cette opération est donc profitable pour tout le monde", a expliqué à l'AFP Patrick Pouyanné, directeur de la branche raffinage-chimie de Total.
Le personnel du site rouennais est d’autant plus inquiet que l’outil de production est obsolète. Il craint une tentative de Boréalis de récupérer des parts de marché pour finalement fermer l’usine, au vu de sa vétusté.
Selon Usine Nouvelle,  "l’offensive du groupe ’autrichien correspond bien à sa stratégie de conquête européenne menée depuis plusieurs années. Il est déjà présent en Europe centrale et a fait son entrée en France l'an dernier via le rachat de la société Pec-Rhin, basée en Alsace, qui était une coentreprise de GPN et du géant allemand de la chimie BASF".
Toujours selon Usine Nouvelle, Boréalis, spécialisé dans les engrais, mais aussi dans les polyoléfines (famille de plastiques) et la chimie de base, est détenu à 64 % par l'Idic, un fonds d'investissement d'Abou Dhabi, et à 36 % par le groupe pétrolier autrichien OMV. Le groupe est présent 120 pays et emploie près de 5 300 salariés. Il a généré en 2012 un chiffre d’affaires de 7,5 milliards d’euros.
Rappelons aussi que GPN est une filiale à 100 % de Total dédiée à la fabrication d'engrais azotés. Elle emploie près de 800 personnes au total et génère un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros. Ses quatre sites de production, qui tous intéressent Boréalis, sont situés en France, à Grandpuits en Seine-et-Marne,  Grand-Quevilly et Gonfreville-l'Orcher en Seine-Maritime La Rochelle (Charente-Maritime).

Recevez l'actualité gratuitement
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen : après Shell et Petroplus, c'est Total qui vend l'usine GPN