En ce moment : HEY THERE DELILAH - PLAIN WHITE T'S Ecouter la radio

Apli : "le préfet de l'Orne aura la responsabilité de ce qui va maintenant se passer en France"

L'Association des Producteurs de Lait Indépendant a quitté la réunion avec le préfet de l'Orne. Marre de se faire insulter et de ne pas être écouté, selon les syndicalistes agricoles, qui appellent du coup a des actions nationales, pour être entendus. De son côté, le préfet, que Tendance Ouest a eu en ligne hier soir … explique que, je cite “pour discuter, il faut être 2 … depuis l'élection du Président de la République, la méthode a changé: on reçoit, on écoute, on discute, et si besoin, on négocie. J'ai trouvé très singulière les méthodes de l'Apli … s'ils avaient demandé, on aurait discuté … on aurait travaillé”. “Mais il ne faut pas dénigrer les personnes qu'on a en face”. Le préfet qui conclue “un moment donné, il faut arrêter … moi ma porte est toujours ouverte...”, fin de citation.

Apli : "le préfet de l'Orne aura la responsabilité de ce qui va maintenant se passer en France"

Rappelez-vous :

le 7 mars dernier, des membres de l'Association des Producteurs de Lait Indépendants avaient pendu des carcasses de vache, veaux, cochons, aux grilles de la préfecture de l'Orne, pour dénoncer la situation économique très difficile des éleveurs.

Mais le préfet était absent ce jour-là. Ils ne le savaient pas.

Le préfet a reçu une délégation de l'Apli, ce mercredi après-midi 20 mars. Et ça s'est très mal passé.

A tel point que les agriculteur sont partis. “De par son attitude, le Préfet de l'Orne aura la responsabilité de ce qui va se passer maintenant”, affirme Hubert Marin, le président de l'Apli de l'Orne:


Apli : "le préfet de l'Orne aura la responsabilité de ce qui va maintenant se passer en France"

De son côté, le préfet, que Tendance Ouest a eu en ligne, explique que, je cite “pour discuter, il faut être 2 … depuis l'élection du Président de la République, la méthode a changé: on reçoit, on écoute, on discute, et si besoin, on négocie"

Jean-Christophe Maraud d'affirmer: "J'ai trouvé très singulière les méthodes de l'Apli … s'ils avaient demandé, on aurait discuté … on aurait travaillé”.

Le préfet qui conclue “ moi ma porte est toujours ouverte...”, fin de citation.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Apli : "le préfet de l'Orne aura la responsabilité de ce qui va maintenant se passer en France"