En ce moment : BAM BAM (FEAT ED SHEERAN) - CAMILA CABELLO Ecouter la radio

Volley : fortunes opposées pour Caen et Hérouville

Elles ont beau progresser, bien jouer et se battre comme des lionnes, rien n'y fait. Les volleyeuses de l'ASPTT Caen ont concédé leur onzième revers de la saison, dimanche 3 février...

Volley : fortunes opposées pour Caen et Hérouville

Opposées à Vincennes, troisième du classement de Nationale 2, elles ont craqué dans les moments décisifs. Le score brut (0-3) est loin de symboliser la physionomie du match, puisque Caen a perdu les trois manches sur un score minimal (23-25, 25-27, 23-25). "C'est notre meilleur match de la saison mais on n'est pas là sur les points importants, déplore Audrey Auzou. Tout se joue dans la tête. C'est tellement dommage…"

En manque total de confiance, les PTT ont donné trop de points gratuits, notamment sur le service. Elles comptent huit points de retard sur Le Plessis-Robinson, premier non-relégable. Autant dire que la mission maintien aura échoué en cas de défaite à Rennes, avant-dernier, dimanche 10 février. "On joue notre survie sur ce match", reconnaît la capitaine, également épouse du coach.

Toujours invaincus à la maison

Les volleyeurs d'Hérouville sont dans une toute autre dynamique, même si c'est à un niveau de compétition moindre (Nationale 3). Ils ont battu le leader Saint-Nazaire, dimanche 3 février, préservant du même coup leur invincibilité à domicile. Déstabilisés par une erreur d'arbitrage dans le premier set, perdu 19-25, les partenaires de Rony Thimalon ont parfaitement redressé la barre sur les trois manches suivantes.

"C'était un match presque parfait, salue l'entraîneur-joueur du VCH. Notre bon bloc défensif nous a mis en confiance. Les joueurs sont restés très concentrés et respectueux des consignes." La victoire 3-1 assure le maintien au promu hérouvillais, et un rôle dans la première partie de tableau. Elle rassure également après le départ de l'entraîneur Morgan Poutrain au début de l'année. Arrivé la saison dernière, le technicien n'est pas "parti de gaîté de cœur". En cause : une promesse non-tenue en termes de rémunération et quelques difficultés interne. "Cela devenait trop pesant. Selon moi, tout le monde ne poussait pas dans le même sens."

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Volley : fortunes opposées pour Caen et Hérouville