En ce moment : Destin - Celine DION Ecouter la radio

Candidats dissidents aux législatives. Nicolas Mayer-Rossignol demande la réintégration de 79 membres du Parti socialiste

Politique. Le candidat à la tête du Parti socialiste et maire de Rouen Nicolas Mayer-Rossignol a demandé, vendredi 23 décembre, la réintégration de 79 membres du parti, suspendus pour avoir présenté une candidature face à la Nupes lors des législatives.

Candidats dissidents aux législatives. Nicolas Mayer-Rossignol demande la réintégration de 79 membres du Parti socialiste
Nicolas Mayer-Rossignol, candidat à la tête du Parti socialiste, estime injuste l'exclusion des 79 députés socialistes après les accords de la Nupes aux dernières élections législatives. 

Dans un courrier adressé à son rival Olivier Faure, actuel président du Parti socialiste, le maire de Rouen, Nicolas Mayer Rossignol, porteur du texte d'orientation "Refondations" au prochain Congrès du parti, demande "la levée de la procédure abusive de suspensions touchant 79 camarades socialistes".

Dans sa lettre, l'élu explique que, "le 28 juin 2022, le bureau national du Parti socialiste a pris la décision de suspendre (...) 79 camarades de notre parti, désignés par le vote de nos militants comme candidats titulaires et suppléants et ayant maintenu leur candidature après la conclusion de l'accord électoral pour les élections législatives".

• Lire aussi. Nicolas Mayer-Rossignol, candidat au poste de premier secrétaire du Parti socialiste

Nicolas Mayer-Rossignol dénonce une décision "contestable", puisque "l'urgence ne peut être invoquée pour une décision ultérieure à la date des élections", étant donné que les personnes suspendues l'ont été à l'issue des législatives. "Certains ont été élus députés, d'autres ont obtenu des scores permettant à la gauche de l'emporter au second tour, toutes et tous exercent des mandats et des responsabilités au nom du Parti socialiste et continuent à le faire activement depuis le 28 juin", plaide-t-il.

"Une aberration et un facteur de division"

L'élu rouennais considère que le maintien de ces suspensions "sans jugement" est "une aberration et un facteur de division au moment où nous devons nous rassembler". La conclusion de l'accord électoral avec La France insoumise, le Parti communiste français et Europe écologie Les Verts aboutissant à l'alliance Nupes avait créé beaucoup de tensions au sein du PS.

Certains avaient choisi de refuser cet accord et de se présenter malgré la présence d'un candidat Nupes. Le secrétaire national, Olivier Faure, avait indiqué à plusieurs reprises que les socialistes ayant fait le choix de maintenir leur candidature contre l'accord de la Nupes s'excluaient "de fait" du parti.

La Commission nationale des conflits du Parti socialiste a débuté l'examen de la situation de l'ensemble des dissidents depuis le 2 décembre. La semaine dernière, un premier candidat dissident, Pierrick Courbon, a été réintégré par le PS.

Avec AFP

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Candidats dissidents aux législatives. Nicolas Mayer-Rossignol demande la réintégration de 79 membres du Parti socialiste