En ce moment : I'm Good (Blue) (Feat. Bebe Rexha) - DAVID GUETTA Ecouter la radio

Calvados. Ivre, il s'en prend à son ex-belle-mère à la sortie de l'école de sa fille

Violence. Le 19 mai 2022, un homme âgé de 27 ans, en conflit avec son ex-compagne, s'en est pris à la mère de celle-ci, dans la cour de l'école de sa fille. Il a été jugé jeudi 10 novembre.

Calvados. Ivre, il s'en prend à son ex-belle-mère à la sortie de l'école de sa fille
La maman a eu la présence d'esprit de filmer la scène.  - Martine Dubos

Un homme de 27 ans comparaissait jeudi 10 novembre devant le tribunal de Caen pour violences sur son ex-belle-mère. Les faits se sont passés le 19 mai 2022, dans la cour de l'école de sa fille. Le prévenu, séparé de sa compagne qui ne supportait plus son comportement dépressif et suicidaire, se présente, sous l'empire de l'alcool, à l'école de sa fille. Il y trouve son ex-amie, accompagnée de sa mère car elle avait peur de lui. Il invective alors cette dernière, l'injurie, la menace et finit par la bousculer. Très apeurée, la maman de la petite filme la scène. La directrice s'interpose, met l'enfant en sécurité et prévient les gendarmes.

En état d'ébriété

À leur arrivée, l'homme très énervé refuse d'être interpellé. Il téléphone à son père qui constate que son fils est ivre. Il est conduit à la gendarmerie et au vu de son état de santé, un médecin décide de l'hospitaliser. Placé en garde à vue à sa sortie, il reconnaît les faits, se justifiant de juste vouloir des nouvelles de sa fille. À la barre jeudi 10 novembre, il explique qu'il n'était pas dans son état normal. Il vit très mal la séparation avec son enfant et est sous anxiolytiques pour son état dépressif. La présidente lui fait remarquer que son traitement médical et l'alcool sont incompatibles, ce qu'il reconnaît. Il confirme qu'il se fait suivre pour ces problèmes et qu'il est sur la bonne voie. Il voit maintenant sa fille régulièrement. L'avocate de la partie civile regrette que la petite fille ait dû assister à des scènes pénibles et déplore les violences verbales et physiques faites à l'ex-belle-mère. Dans son réquisitoire, le procureur souligne la gravité de ces faits à la sortie d'une école et la rébellion du prévenu. Après délibéré, l'accusé aura six mois de prison avec sursis probatoire de 2 ans, obligation de travail et de soins, inéligibilité de 2 ans, interdiction de tout contact avec les victimes. Il devra en outre leur verser 2 300 euros.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Calvados. Ivre, il s'en prend à son ex-belle-mère à la sortie de l'école de sa fille