En ce moment : Flamme - Juliette ARMANET Ecouter la radio

Seine-Maritime. Collecter nos téléphones pour les recycler

Environnement. Pour mieux recycler nos vieux portables, les mairies rurales du département vont installer des points de collecte.

Seine-Maritime. Collecter nos téléphones pour les recycler
Cent millions de mobiles dorment dans nos tiroirs. Il est pourtant possible de leur donner une deuxième vie.

En France, 100 millions de mobiles dorment dans nos tiroirs. La fabrication d'un smartphone a pourtant un impact néfaste sur l'environnement. L'opérateur Orange a mis en place depuis 12 ans une économie circulaire autour des mobiles usagers. Depuis 2010, le groupe a collecté 6,2 millions de téléphones en France. Pour la région Normandie, 2 292 mobiles ont été collectés au premier semestre 2022. La collecte se fait pour l'heure au sein des agences Orange, dans certaines collectivités et entreprises. Pour lui donner plus d'ampleur, une convention a été signée lundi 7 novembre, entre l'opérateur et l'Association des maires ruraux de France en Seine-Maritime. Des boîtes de collecte vont être installées au sein des mairies pour que chaque particulier puisse y déposer ses vieux téléphones.

(de gauche à droite) Serge Kimbel, PDG de Morphosis, Marc Maouche, délégué régional de Orange Normandie, et Jean-François Lemesle, président des maires ruraux de Seine-Maritime.

Reconditionner ou recycler

Que deviennent les mobiles collectés ? Ils sont tout d'abord triés. Orange fait appel à l'entreprise d'insertion Les Ateliers du Bocage (Deux-Sèvres). Les téléphones en état de marche sont testés et leurs données effacées. Ils sont ensuite reconditionnés et revendus sur le continent africain (Burkina Faso, Bénin, Niger, Côte d'Ivoire et Cameroun). L'intégralité des bénéfices est reversée à Emmaüs International. Pour les portables qui ne fonctionnent plus, ils sont recyclés. Les matières dangereuses sont traitées et les métaux rares sont récupérés pour être réutilisés comme matière première.

WEEEcycling près de Fécamp

Serge Kimbel, fondateur de Morphosis et WEEEcycling

La partie recyclage est réalisée à WEEEcycling (groupe Morphosis), à Tourville-les-Ifs, près de Fécamp. Cette société de recyclage de métaux rares a été créée en 2018 par Serge Kimbel. Avec ses équipes, il a réussi à mettre au point des process complexes pour extraire les différents matériaux présents dans un mobile. "Cela passe d'abord par une étape de broyage. Les éléments plastiques sont séparés pour être recyclés par une entreprise partenaire. Le reste est fondu chez nous, puis les métaux sont séparés chimiquement. On retrouve une cinquantaine de métaux dans un téléphone, comme de l'or, du cuivre, de l'argent, du fer." L'entreprise normande recrée ainsi de la matière première. "Les métaux qui sortent de chez nous ont les mêmes caractéristiques qu'un métal qui sortirait d'une mine. Et le recyclage peut se faire à l'infini."

Pour extraire les métaux d'un portable, il faut tout d'abord les broyer.

Il faut fondre les éléments broyés avant d'extraire les métaux par un procédé chimique.

Tous les métaux qui sortent de WEEEcycling sont à destination de l'industrie pour être réutilisés dans la construction de nouveaux appareils de notre quotidien.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Collecter nos téléphones pour les recycler