En ce moment : I AIN'T WORRIED - ONEREPUBLIC Ecouter la radio

Orne. Musée de Montormel : un appel aux possesseurs d'objets de la Seconde Guerre mondiale

Histoire. Jeudi 18 août, deux fusils de la Seconde Guerre mondiale ont été offerts au Musée de Montormel, un appel est lancé aux Ornais.

Orne. Musée de Montormel : un appel aux possesseurs d'objets de la Seconde Guerre mondiale
Éric de Catheu (à gauche) vient d'offrir deux fusils allemands en très bon état au musée du Mémorial de Montormel. Un appel est lancé aux Ornais.

Le site de Montormel, près de Chambois, c'est un Mémorial et un musée dédiés à la Seconde Guerre mondiale. Le Mémorial commémore la fin de la Bataille de Normandie, qui s'est achevée ici en août 1944. Le 78e anniversaire de cet événement y sera célébré samedi 20 août, avec la participation de délégations de pays alliés, notamment la Pologne. Mais c'est aussi un musée. Ce dernier détaille les opérations militaires qui ont permis d'encercler ici l'armée allemande.

Don de deux fusils Mauser

Jeudi 18 août, un donateur privé, Éric de Catheu, a offert à ce musée deux fusils Mauser 98k utilisés par les Allemands lors de cette Bataille de Normandie. C'est son oncle qui les avait récupérés fin août 1944, au lendemain de la bataille de Montormel. "Il avait récupéré un fusil à Exmes, l'autre sur la route de Chambois, et aussi des munitions", explique Éric de Catheu. Armes et munitions sont restées cachées dans le double-toit de la maison familiale à Mesnil-Froger et… dans le placard de la sacristie de la chapelle, depuis 1944 jusqu'à cette année. La réglementation sur la possession d'armes s'étant durcie, Éric de Catheu est entré en contact avec Claude Bros, un armurier de Montchevrel, qui les a fait neutraliser par le Banc national d'épreuve de Saint-Étienne (Loire). Les deux armes, qui sont dans un état exceptionnel, sont désormais présentées au Musée de Montormel.

Ecoutez ici Eric de Catheu:

Claude Bros en profite pour mettre en garde ceux qui conservent chez eux des armes de la Seconde Guerre mondiale : il est déjà intervenu sur des armes qui, 78 ans plus tard, étaient toujours chargées, avec un réel risque pour leur propriétaire.

Ecoutez ici Claude Bros:

Un appel aux Ornais

Depuis la Seconde Guerre mondiale, de nombreux Ornais conservent un bric-à-brac dont ils n'ont aucune véritable utilité. À l'image de ce qui s'est passé pour les deux fusils, le président du Conseil départemental de l'Orne Christophe de Balorre lance un appel "pour que contact soit pris avec le musée, pour éventuellement y exposer". Dès septembre, un projet scientifique et culturel sera mené par un comité formé d'universitaires et de membres du réseau Bataille de Normandie. "Beaucoup de ces objets dorment dans les caves ou les greniers, ils appartiennent aujourd'hui à l'Histoire, c'est pourquoi je lance cet appel."

Ecoutez ici Christophe de Balorre:

"Ce peut être des armes, des casques, des insignes, de la signalisation", détaille Stéphane Jonot, le directeur du musée.

Ecoutez ici Stéphane Jonot:

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
thierry78 19/08/2022 - 11h47
Signaler ce commentaire

Même neutralisée, jamais le canon en l'air.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Orne. Musée de Montormel : un appel aux possesseurs d'objets de la Seconde Guerre mondiale