En ce moment : L'ALCOOL ET LA FUMEE - TERRENOIRE Ecouter la radio

Beauregard à Hérouville-Saint-Clair. Les cinq coups de cœur de Paul Langeois, directeur du festival 

Musique. Paul Langeois, co-directeur du festival Beauregard, vous partage ses coups de cœur pour cette douzième édition de l'événement, qui se tient du 6 au 10 juillet.

Beauregard à Hérouville-Saint-Clair. Les cinq coups de cœur de Paul Langeois, directeur du festival 
Paul Langeois est le co-directeur du festival Beauregard qui se tient à Hérouville-Saint-Clair du 6 au 10 juillet.

• Un artiste ?

Je dirais Sleaford Mods. Cela fait plusieurs années que je souhaite les programmer. C'est un duo anglais très rock. Le chanteur est charismatique et a une très grande présence scénique. Il y a une force qui émane de leur show. J'ai vraiment hâte de les voir. Ça va en impressionner plus d'un. Ils sont programmés le samedi 9 juillet à 18 h 05.

• Une animation ?

Le Studio. Cet espace de danse, une nouveauté que nous avons développée pour cette 12e édition. C'est le thème du festival. Je ne suis pas bon danseur, mais c'est un endroit qui me fait envie. C'est la première fois qu'on crée un lieu lié à la danse.

• Un endroit pour se reposer ?

Le jardin de John. C'est un nouvel endroit qui se situe juste après l'entrée du festival, après le portail du château, dans un espace de verdure, sous les arbres. On pourra s'asseoir sur du beau mobilier, une décoration faite avec du goût. Il sera possible de se restaurer.

• Un souvenir à acheter sur le festival ?

Des chaussettes, un bob ou encore aller faire upcycler son tee-shirt aux couleurs du festival. On a une belle boutique Beauregard. Je trouve ça bien d'innover et de changer.

• Le meilleur food truck ?

Difficile de choisir. Je les connais un peu tous. On essaie de faire en sorte qu'ils soient de qualité. On fait attention aux professionnels avec lesquels on travaille. Ils ont un œil vigilant sur la provenance des aliments. On leur demande de privilégier les circuits courts notamment. On a aussi bien de la nourriture végane que le super burger de chez Patoch'. Il y a du choix.

Souvenirs insolites

Paul Langeois nous confie deux souvenirs insolites avec un artiste programmé lors d'une édition du Festival Beauregard. 

Les plus belles rencontres avec des artistes du festival sont celles qui ne sont pas provoquées. Elles sont souvent éphémères et inattendues. J'ai fréquemment mangé sans le vouloir avec des artistes au catering. On échange parfois que de simples sourires, mais c'est inédit.

Je me souviens d'un instant partagé avec Nick Cave, cet artiste australien. Il faisait très beau. Il était dans la loge du Château et moi j'étais assis sur l'un des bancs situés devant l'édifice, en train de passer un coup de fil. Et puis il a pris une chaise et il s'est installé à côté de moi pour prendre le soleil. C'est un artiste que j'admire énormément et juste ça, c'est un moment qui restera gravé.

Il y a aussi le jour où j'entends au talkie-walkie qu'il y a besoin d'une personne pour conduire la voiture de golf qui va emmener le chanteur américain Iggy Pop sur la scène du festival. Il n'y a pas grand-chose, juste une soixantaine de mètres à conduire. Je me suis dit que c'était le truc que je voulais faire. Juste de l'avoir dans la voiture à mes côtés jusqu'à la scène, c'était magique et inattendu pour moi. C'est une image que je n'oublierai pas.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Beauregard à Hérouville-Saint-Clair. Les cinq coups de cœur de Paul Langeois, directeur du festival