En ce moment : MIDDLE OF THE NIGHT - ELLEY DUHE Ecouter la radio

Seine-Maritime. Inceste : la Ciivise récolte les témoignages des enfants à Rouen

Enfant. La Ciivise, la Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, est venue à la rencontre des victimes à Rouen mardi 14 juin.

Seine-Maritime. Inceste : la Ciivise récolte les témoignages des enfants à Rouen
Le rapport final de la Ciivise devrait être publié à l'automne 2023.

La protection des enfants n'attend pas. Selon le ministère des Solidarités et de la Santé dans sa campagne de prévention, 160 000 enfants seraient victimes d'inceste et de violences sexuelles.

Un appel à témoigner a été lancé lors de la création d'une commission indépendante sur l'inceste en mars 2021. Son nom : Ciivise, pour Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants.

Depuis plus d'un an, la commission récolte des témoignages des victimes et analyse le fonctionnement de la chaîne d'intervention des professionnels, "du repérage à la décision judiciaire", peut-on lire dans sa présentation avec trois ministères impliqués dans ce travail : celui des Solidarités et de la Santé, celui de l'Intérieur et celui de la Justice.

Plus de 11 000 témoignages ont déjà été récoltés dans plusieurs villes de France depuis la création de la commission, à Nantes, Avignon ou encore Nancy en mai dernier.

Élise Maurein témoigne pour la première fois en public

À Rouen, les membres de la commission ont récolté mardi 14 juin les témoignages de plus de 50 enfants de 3 à 21 ans. "La Ciivise permet aux personnes de se trouver dans une communauté de vécu et elles s'expriment plus facilement", explique Nathalie Mathieu, la coprésidente de la commission.

Une réunion publique s'est tenue pour informer les Rouennais sur les objectifs de la commission, un moment pour d'autres victimes de s'exprimer parfois des décennies après les faits. C'est le cas d'Élise Maurein. Cette habitante de Petit-Quevilly a choisi ce pseudonyme pour témoigner dans un livre où elle raconte le calvaire qu'elle a vécu. C'est la première fois qu'elle s'exprime en public. Elle attend beaucoup de cette commission et raconte la solitude qu'elle a pu ressentir après avoir subi ces violences : "J'étais jeune, j'étais seule, j'ai eu un sentiment de culpabilité, je me sentais honteuse. Il faut parler, c'est ce qui nous sauve."

Selon les premières conclusions, dites intermédiaires, de la commission publiées le 31 mai dernier, plus de 70 % des plaintes déposées pour des violences sexuelles contre des enfants sont classées sans suite. L'objectif est de faire des "propositions en termes de politiques publiques afin de faire évoluer les pratiques professionnelles" dans la prise en charge de victimes. Le rapport final de la commission est attendu à l'automne 2023.

Élise Maurein témoigne pour la première fois face à la Ciivise

Les victimes ont la possibilité de témoigner via le site de la commission : ciivise.fr. Un numéro d'appel existe, il est gratuit et anonyme : 0 805 802 804.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Inceste : la Ciivise récolte les témoignages des enfants à Rouen