En ce moment : COMPLIANCE - MUSE Ecouter la radio

Législatives 2022. La députée LR de l'Orne Véronique Louwagie candidate à sa succession

Election. Lundi 9 mai, la députée LR sortante de l'Orne Véronique Louwagie a lancé sa campagne pour les législatives des 12 et 19 juin.

Législatives 2022. La députée LR de l'Orne Véronique Louwagie candidate à sa succession
Lundi 9 mai, la députée LR sortante Véronique Louwagie a annoncé à la salle du DoRaiMi à Rai, près de L'Aigle, qu'elle brigue un nouveau mandat à l'Assemblée nationale.

En 2012, adoubée par le député sortant Jean-Claude Lenoir avec 60 % des suffrages, Véronique Louwagie avait été élue députée de la circonscription L'Aigle/ Mortagne. En 2017, avec 47,55 % d'abstention au second tour (52,22 % au premier tour), elle avait été réélue face à une candidate LREM avec 54,73 %.

Lundi 9 mai, à la salle des fêtes de Rai, près de L'Aigle, Véronique Louwagie a annoncé qu'elle était à nouveau candidate à l'occasion du scrutin des 12 et 19 juin prochains. Un lancement de campagne devant plus de deux cents sympathisants, durant lequel la candidate a expliqué l'importance des attentes face à la fracture territoriale, au pouvoir d'achat, à la justice sociale, aux retraites, au coût du transport dans les territoires ruraux : "Ce mandat sera très important, il doit réussir à réunir le pays."

Souveraineté française

La candidate a également évoqué la souveraineté budgétaire : "depuis des années, la France a chaque année 90 milliards de dépenses de plus que de recettes, nous transmettons la facture non plus à nos enfants, mais à nos petits-enfants". Et dénoncé la souveraineté énergétique : "le chef de l'État veut remplacer les voitures thermiques par des électriques, mais il faut prendre en compte la réalité de la ruralité". Quant à l'industrie, "il y a 24 mois, la France ne fabriquait pas de masques, aujourd'hui, les médicaments ne sont plus fabriqués dans notre pays", déplore Véronique Louwagie, qui met en garde concernant la réforme des institutions. "La proportionnelle intégrale comme aux élections régionales ou européennes serait la fin des députés dans les territoires ruraux, qui ne seraient plus représentés, ni défendus."

Agir avec discernement

La députée sortante a expliqué peser les choses en se posant à chaque fois la question de savoir si un projet est bon pour la ruralité. "Dès la fin 2017, je me suis opposée à l'augmentation des taxes sur le carburant. J'ai voté 50 % des textes, je me suis abstenue sur 20 %, j'ai voté contre 30 %. Je suis une femme de droite, LR, attachée aux valeurs de la droite. Je suis soutenue par LR, l'UDI, le Nouveau centre. Mais à l'Assemblée nationale, je vote en fonction de l'intérêt général, pas en fonction des partis… sans toutefois être vassalisée à l'intérêt présidentiel."

Véronique Louwagie annonce avoir le soutien de plus de cent maires sur les 155 communes de la deuxième circonscription. Pour sa campagne, elle prévoit d'organiser dix-sept réunions publiques entre le 23 mai et le 9 juin.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Législatives 2022. La députée LR de l'Orne Véronique Louwagie candidate à sa succession