En ce moment : GIANT (FEAT RAG'N'BONE MAN) - CALVIN HARRIS Ecouter la radio

Granville. Il étudie une technique de médecine alternative pour soigner les maux de cou et de dos

Santé. Joël Chevé est kinésithérapeute à Granville. Il étudie une technique de soin, sans contact entre le patient et le thérapeute.

Granville. Il étudie une technique de médecine alternative pour soigner les maux de cou et de dos
Joël Chevé est kiné à Granville et chercheur en santé. Il étudie une technique de médecine alternative pour soigner les maux de dos .

Si vous avez mal au cou ou au dos, un kinésithérapeute de Granville peut vous aider. Joël Chevé est aussi chercheur en santé et il recherche des patients pour réaliser une étude. Avec trois autres kinés granvillais, il veut tester une technique de médecine alternative, sans contact avec le patient, sans médicament. Pour que le résultat soit significatif, il lui faut plus de 200 patients, il en a actuellement une centaine. Joël Chevé cherche donc du monde.

Plusieurs profils recherchés

"D'une part, les personnes qui a priori aiment bien ce genre de technique alternative, notamment de soin à distance. Elles pourraient se dire, 'en participant, je vais contribuer à prouver que cela fonctionne'." Et il poursuit : "Mais en même temps, il faut des personnes qui n'y croient pas et qui, exactement à l'inverse, pourraient se dire 'ce genre de technique, ça ne marche pas, et je vais participer pour contribuer à prouver que ça ne marche pas'." Joël Chevé l'assure, pour l'instant, avec un haut niveau de preuves scientifiques, "on n'a pas la réponse".  Dans le déroulé, les patients souffrant du cou ou du dos décrivent leur douleur devant un premier kiné. Ils passent ensuite devant un second qui pratique, ou non, la technique testée. Les patients reviennent ensuite quantifier leur douleur devant le premier kinésithérapeute.

L'étude de Joël Chevé a aussi pour objet de tester un nouveau protocole d'analyse des médecines alternatives (ostéopathie, acupuncture, naturopathie, sophrologie, massages, qi gong, etc.). Certaines ont un bienfait pour la santé mais qui n'est pas prouvé par une démonstration scientifique, tandis que d'autres ne font rien et que certaines peuvent être dangereuses. "Quand on est en science, il y a des niveaux de preuves. Ce n'est pas que quelque chose est prouvé ou n'est pas prouvé. C'est qu'elle peut être prouvée, mais avec un haut niveau de confiance ou pas", explique Joël Chevé. Pour ces médecines, il n'est possible que d'avoir un bas niveau de preuve. "Et là, en l'occurrence, j'essaie de trouver une façon de prouver avec un haut niveau de preuve des techniques qui, pour l'instant, ne peuvent pas être prouvées autrement qu'avec un faible niveau." Ce qui l'anime ? "C'est plus contribuer à la science que trouver ce que personne n'a jamais trouvé", conclut ce trentenaire aussi motivé par son naturel curieux.

Cette étude est supervisée par un conseil de protection de personne du CHU de Besançon et déclarée à l'Agence nationale de sécurité du médicament.

Pratique. Pour plus de renseignements ou pour participer : telegnos.fr.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Granville. Il étudie une technique de médecine alternative pour soigner les maux de cou et de dos