En ce moment : GOOD TIME - OWL CITY Ecouter la radio

Seine-Maritime. Pour Luca de Meo, "Dieppe était, est et sera le cœur d'Alpine"

Automobile. La production d'un nouveau modèle de SUV électrique haut de gamme sera lancée en 2024 sur le site dieppois de Renault.

Seine-Maritime. Pour Luca de Meo, "Dieppe était, est et sera le cœur d'Alpine"
Près de 3 000 Alpines sortent de l'usine dieppoise chaque année. Avec le nouveau modèle de SUV électrique, la production passerait à 20 000 voitures par an.

"Dieppe était, est et sera le cœur d'Alpine", Luca de Meo, directeur général de Renault, l'a promis ce vendredi 28 janvier, lors de la visite de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, sur le site de l'usine Alpine à Dieppe.

Renault a l'ambition de produire un nouveau modèle de SUV électrique haut de gamme. Le lancement de la fabrication est prévu en 2024, pour un modèle automobile qui reste encore très mystérieux. On sait que le moteur électrique de ce SUV sera fabriqué à Cléon.

La sortie d'usine du véhicule est prévue en 2025

Renault voit grand à Dieppe : "L'usine produit entre 2 500 à 3 000 voitures par an en ce moment, on peut multiplier la production jusqu'à 20 000 véhicules par an", assure Luca de Meo. Autre promesse, si le volume de véhicules augmente, celui des effectifs de l'usine devrait suivre et doubler. Le nombre de salariés passerait alors de 400 à près de 800 pour assurer la fabrication de ce nouveau modèle. "Oui, il y aura des embauches. C'est une réorganisation, on fera ce qu'il faudra faire", promet Luca de Meo. Sébastien Jumel, ancien maire de Dieppe et député, veut croire en cet engagement, "c'est jour de fête pour l'industrie dieppoise".

"C'est vous qui avez sauvé ce site, vous avez fait un travail exceptionnel", a dit le ministre de l'Économie aux 400 salariés du site de Renault Alpine à Dieppe ce vendredi 28 janvier. Bruno Le Maire est revenu sur ce site, à l'avenir encore incertain il y a peu. Début 2020, le groupe Renault enregistrait une perte de 8 milliards d'euros.

Aujourd'hui, les 400 emplois sont maintenus et 15 Alpine sortent chaque jour sur le site : "C'est notre seuil de survie", explique Guillaume Dauzou, responsable de la performance industrielle de l'usine dieppois.

Le directeur général de Renault, Luca de Meo prévient, il faudra que l'usine Alpine passe au positif d'ici à 2025. 

À l'occasion de cette visite ministérielle, le groupe Renault a changé le nom de l'usine. Le site de Dieppe est désormais appelé "manufacture Alpine Dieppe Jean Rédélé", en hommage au père fondateur dieppois de l'Alpine.

Autre annonce lors de cette visite, la création d'un musée consacré à l'histoire et l'avenir de l'Alpine. Pas de date pour l'instant, mais un lieu : le musée sera situé rue Thiers au berceau d'Alpine, l'ancien garage automobile de Jean Rédélé à Dieppe.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Pour Luca de Meo, "Dieppe était, est et sera le cœur d'Alpine"